3

Bien débuter en bourse en 5 étapes

bien débuter en bourse




Ce billet est un article invité de Maxime du blog Boursomaniac où vous retrouverez tous ses conseils pour investir et bien débuter en bourse.

Si vous souhaitez apprendre la bourse et vous lancer dans ce domaine je vous conseille de parcourir son blog et de vous former. 

A chaque fois c’est la même chose. Dès que les marchés financiers reprennent des couleurs, les épargnants se ruent vers les marchés boursiers en espérant un rendement important. Cependant, débuter en bourse sans respecter quelques principes élémentaires peut vous coûter cher.

dÈbuter en bourseN’écoutez pas ces gourous qui prétendent qu’investir en bourse permet de gagner beaucoup d’argent facilement. Ignorez les autres qui vous disent qu’il est tout à fait possible de vivre du trading, c’est faux. Investir est une chose sérieuse et si vous décidez de débuter en bourse, alors il faudra appliquer méthodiquement certaines règles et respecter des principes fondamentaux. Sur base de mon expérience, voici les étapes à suivre pour ne pas se ruiner en quelques semaines.

 

Comment bien débuter en bourse ?

 

#1 Investissez l’argent dont vous n’avez pas besoin

 

L’erreur fatale est d’investir l’argent dont on a besoin. Imaginez que vous disposez d’une somme d’argent destinée à financer votre retraite ou pour acheter votre habitation.

Quel serait alors votre Ètat d’esprit lorsque vous placez cet argent en bourse avec le risque de tout perdre. Vous aurez une telle pression qu’il vous sera impossible de raisonner correctement et de garder votre sang-froid.

A la moindre complication, vous n’attendrez même pas votre seuil d’invalidation pour vendre vos positions. Ainsi, vous accumulerez des petites pertes qui, mises bout à bout, finiront par entamer sérieusement votre capital de départ.

N’oubliez jamais qu’investir en bourse peut être très risqué car vous pourriez perdre la totalité de votre capital de départ. Il existe même des instruments financiers comme les contrats de future qui peuvent vous faire perdre plus encore que la mise de départ. Vous comprendrez alors tout de suite qu’il est totalement déconseillé de s’endetter pour investir sur les marchés boursiers.




#2 Clarifiez vos attentes et vos objectifs

 

clarifier son profil d'investisseurAvant de débuter en bourse, il faut vous interroger sur vos attentes et vos objectifs. S’agit-il de faire fructifier un capital pour votre retraite, pour le transmettre à vos enfants ou tout simplement comme alternative à l’épargne qui ne rapporte plus rien?

Personnellement, mon objectif consiste à investir un petit capital de départ dont je ne me sers pas dans un projet immédiat. Ce capital est réservé à mes investissements en bourse et ne sera pas utilisé à d’autres fins. Je place cet argent en bourse pour le faire fructifier selon ma propre stratégie de trading basée sur l’analyse technique des actions et des trackers.

Vous devrez également déterminer la période de temps sur laquelle vous allez investir. Est-ce un investissement à moyen terme sur quelques années ou un placement à long-terme sur 10 ans?

Il est important de répondre à ces questions car la réponse est déterminante dans la sélection du produit financier et la méthode d’investissement. En effet, si vous ne disposez de votre capital que durant une ou deux années, il n’est pas opportun d’investir dans des obligations d’état qui sont souvent privilégiées pour des investissement long-terme. Vous n’adopterez pas non plus une méthode d’investissement basée sur l’analyse fondamentale car celle-ci ne porte ses fruits que sur de longues échéances (3, 5 voire 10 ans).

#3  Pour bien débuter en bourse, définissez votre profil d’investisseur

 

Une fois vos attentes et vos objectifs clarifiés, passez à l’étape suivante et définissez votre profil d’investisseur. Il y a deux grandes écoles pour investir et bien débuter en bourse.

L’analyse fondamentale se base sur l’interprétation des ratios comptables et financiers ( pour comparer les sociétés entres elles) pour déceler les opportunités d’investissement (exemple: le ratio cours/bénéfice).

Vous investissez à moyen ou à long-terme dans l’espoir d’engranger des plus-values et de percevoir des dividendes. L’analyse fondamentale est particulièrement recommandée si vous investissez sur le long-terme.

En effet, l’analyse fondamentale c’est parier sur la performance d’une entreprise, la commercialisation d’un produit ou d’un service ou la restructuration par un management compétent.

Autant dire que les résultats peuvent mettre plusieurs années avant d’apparaître et d’impacter favorablement le cours boursier de l’entreprise.

  • L’analyse technique consiste à identifier des opportunités en partant de l’analyse graphique des cours et de l’ interprétation des indicateurs techniques. C’est la méthode d’investissement que j’a choisie car elle offre l’avantage d’investir aussi sur le court-terme, le moyen-terme et même à plus longue échéance.

L’analyse technique est une méthode d’investissement tout à fait personnelle car on peut construire sa propre stratégie. Elle convient aussi bien pour des traders agressifs ou pour des investisseurs moins téméraires.

connaissez votre profil d'investisseurSi je devais définir mon propre profil d’investisseur? Il est évident que je suis un investisseur à court-terme. Je garde en général mes positions durant plusieurs semaines mais rarement plus de deux mois. J’utilise exclusivement l’analyse technique, le chartisme (étude des graphiques boursiers) et les chandeliers japonais (indicateur graphique). Ces derniers me sont d’ailleurs très utiles car ils me permettent d’analyser la psychologie du marché sur des sommets ou des creux. Ils sont souvent redoutables pour identifier des signaux d’achat ou de vente.

L’analyse technique me permet d’identifier les tendances de marché et de confirmer mes positions. En complément, le chartisme me donne des indications sur la psychologie des marchés boursiers. Ainsi, je peux anticiper sur plusieurs semaines la réalisation d’un figure chartiste et prendre position en conséquence.




#4 Rédigez un plan de trading

 

plan de trading a

Vous connaissez maintenant votre profil d’investisseur, il ne reste plus qu’à planifier vos investissements! Préparez un plan de trading qui reprendra clairement vos objectifs, votre profil d’investisseur et votre méthode d’investissement.

Définissez quel produit financier vous allez traiter et maintenez une watchlist. Celle-ci reprend les valeurs qui, selon vous, disposent d’un potentiel important. C’est sur base de cette liste que vous passerez vos transactions lorsque les marchés boursiers seront ouverts.

Mon plan de trading se résume dans un petit carnet que je tiens toujours  à me disposition. J’y ai détaillé ma stratégie de trading, les indicateurs techniques que j’utilise et les conditions nécessaires pour passez à l’achat:

 

  • Configuration haussière des 3 moyennes mobiles : La moyenne mobile à 5 jours est supérieure à la moyenne mobile à 20 jours qui est elle aussi supérieure à celle à 50 jours.
  • L’indicateur RSI qui mesure la pression acheteuse ou vendeuse doit être haussier. Graphiquement, cet indicateur borné entre 0 et 70 devra être supérieur à 40.
  • L’oscillateur stochastique devra être haussier (la ligne de signal %K est supérieure à la courbe lente %D) et devra se situer au-delà de 30.
  • Des cours dans la fourchette haute des bandes de Bollinger
  • Des volumes en hausse lorsque les cours forment des sommets

Trop souvent, j’oubliais de noter les raisons qui me poussent à passer un ordre sur les marchés boursiers. Cela rendait impossible tout exercice de rétrospective et d’amélioration. J’ai compris qu’il est impératif d’apprendre de ses erreurs et j’améliore maintenant depuis plusieurs années ma stratégie de trading en analysant à  posteriori chacun de mes ordres.

Enfin, à la clôture des marchés, j’entretiens ma watchlist. Celle-ci comprend toutes les valeurs qui me semblent prometteuses d’un point de vue de l’analyse technique. Je les surveille de près, j’annote les graphiques de cours et j’indique les conditions qui me pousseraient à passer à l’achat. Il devient alors très facile de rafraichir cette liste quotidiennement et de se souvenir à quel moment il convient d’investir sur la valeur.

#5 Gérez le risque de votre portefeuille boursier

 

Un portefeuille boursier doit être diversifié, c’est à dire qu’il faut varier vos investissements sur différents secteurs d’activités et éventuellement sur différentes zones économiques. Il ne faut cependant pas tomber dans l’autre travers qui serait de multiplier les positions en portefeuille. En général, un portefeuille boursier contient entre 8 et 12 valeurs.

Par ailleurs, définissez votre risque maximal de perte sur l’ensemble de votre portefeuille (par exemple 2%) et répliquez ce risque sur chaque position pour garder le contrôle sur vos pertes éventuelles. Le money management vous permet d’arbitrer correctement votre portefeuille.

Mon portefeuille boursier se compose au maximum de 7 à 8 valeurs. Je ne veux pas diluer les performances des positions que je considère prometteuses.

Par ailleurs, je veux me concentrer totalement sur ces quelques positions et analyser jour après jour leur performance et la validité de ma démarche. En ce qui concerne mon aversion au risque, je pars du principe qu’un ratio risque/bénéfice doit être au moins supérieur à 2.

D’abord je calcule mon objectif de cours et mon seuil d’invalidation et enfin, je contrôle le ratio risque/bénéfice. C’est la seule manière pour savoir si le jeu en vaut la chandelle.

Ces quelques principes vous aideront à débuter en bourse et à éviter les pièges les plus courants. Je vous donne ici quelques conseils qui me semblent efficaces, mais c’est à vous de définir votre propre approche et votre stratégie de trading. Débuter en bourse prend du temps mais une ou deux heures par jour seront déjà suffisantes pour constituer sérieusement un portefeuille boursier.

N’oubliez pas d’échanger sur des blogs ou des forum avec la communauté de traders pour profiter de leur expérience. Partagez également vos réussites ou vos échecs avec d’autres passionnés de trading.

Merci à Maxime pour cet article qui j’espère vous aura éclairé un peu plus sur les techniques boursières, notamment sur l’analyse technique. J’ai particulièrement apprécié le partage de ses techniques d’analyses graphiques et les indicateurs utilisés.

Si vous souhaitez continuez sur ce sujet vous pouvez lire aussi sur le blog l’article Apprendre la bourse. Vous ne vous sentez pas encore prêt à vous lancer dans ce domaine mais vous cherchez à gagner de l’argent sur internet, aller voir l’article gagner de l’argent en ligne.


Gagnez de l'argent simplement tous les mois

Dites moi où je peux vous envoyer ma méthode gratuite pour gagner de l'argent facilement tous les mois

Aucun spam, aucune pub, je m'y engage.

Cliquer ici pour laisser un commentaire 3 Commentaires
Nicolas du blog ABC Argent - 24 juin 2016

Salut Maxime et Patrice,

Un article ma foi très intéressant, ça m’a « presque » donné envie de me lancer – mais je vois que cela demande du temps. Logique en même temps, pour gagner de l’argent il faut investir du temps.

Cet article est en tout cas très bien et permettra à ceux tentés par la bourse de voir que c’est pas juste « acheter » et »vendre » mais beaucoup de travail… d’ailleurs, Maxime, combien de temps passes-tu chaque jour là-dessus?

Au fait…. pas trop impacté par le Brexit? 😉 -6.36% aujourd’hui sur le CAC40 à l’heure où j’écris ce commentaire!

Nicolas.

PS:
Nicolas du blog ABC Argent Articles récents…6 idées d’investissement immobilier pas chères et rentablesMy Profile

Répondre
    Maxime - 24 juin 2016

    Bonjour Nicolas,

    Comme tu le sais, j’anime le blog boursier Boursomaniac donc je passe 2 heures par jour pour animer le blog, suivre la bourse et constituer mon portefeuille boursier.

    Chacun y consacrera le temps qu’il veut mais un investisseur sérieux passera chaque jour une petite heure pour suivre son portefeuille, lire la presse, analyser les graphiques des cours (indices, actions, …) et mettre à jour la watchlist. Il faut être régulier et constant.

    PS: j’avais déjà fortement réduit mon exposition aux marchés boursiers en vue du Brexit. Je préfère laisser passer la tempête.

    Cdt,

    Maxime
    Maxime Articles récents…Le Brexit ne vous ruinera pas – Newsletter BoursomaniacMy Profile

    Répondre
    patrice - 28 juin 2016

    salut nicolas, alors après l’immobilier tu vas t’intéresser à la bourse 🙂 ;)?

    Répondre

Commenter :

CommentLuv badge