5

Acheter une forêt, est-ce vraiment rentable?

Acheter une forêt





Acheter une forêt, quelle drôle d’idée n’est-ce pas? Pourquoi ne pas investir dans la nature ? On achète bien des appartements, des immeubles, des maisons pour investir, alors pourquoi ne pas gagner de l’argent avec une forêt? L’achat d’une forêt peu s’avérer rentable si l’on sait comment monétiser l’opération et comment acheter. Il n’y a pas qu’une seule façon d’investir dans un forêt et l’intérêt ne sera pas le même pour chacun. 80% des forêts françaises sont des forêts privées et j’ai vu très récemment que l’état voulait vendre une partie de ses forêts, il y a de quoi investir…

 

Comment acheter une forêt? comment gagner de l’argent? Quels intérêts peut-on y trouver?

 

#La fiscalité

 

Le premier intérêt pour les investisseurs est la fiscalité. C’est une vrai niche fiscale.

acheter une forêt avec les groupements forestiers

Les groupements forestiers, une niche fiscale

Il y a deux façons d’acheter une forêt:

La première où L’on achète soit même le terrain boisé en direct, ou bien acheter des parts de groupements forestiers. Pour ce dernier cas, on achète une part de forêt dont on a pas la jouissance, c’est uniquement un placement financier qui permet de réduire les impôts, car le rendement est faible.

Dans le cas de l’achat de parts de groupements forestier, c’est intéressant pour  les gros patrimoines  qui sont soumis à l’ ISF:

Il permet d’avoir une réduction d’ISF de 50% à 100% sur la souscription de la part, dans la limite de 90000 euros de parts et d’une détention de 5 ans et demi .

Si comme moi vous n’êtes pas encore soumis à l’ISF, vous pouvez avoir une réduction d’impôt sur le revenu de 18% de la souscription de la part avec un plafond variant selon votre situation familiale, couple ou célibataire. En échange il faut une durée de conservation de 8 ans.

Voici pour les principaux avantages, il n’ y en a quelques autres si vous souhaitez approfondir la fiscalité je vous conseille d’aller tout simplement sur le site du gouvernement



# Comment acheter une forêt?

 

Deux solutions, comme je l’ai évoqué plus haut :

  • Le premier est l’investissement dans un groupement forestier mais le rendement n’est pas terrible il faut s’attendre plutôt à du 2 % , donc vous l’aurez compris c’est plus pour les gens qui recherchent à payer moins d’impôts.

 

  • Le deuxième est tout simplement acheter une forêt, un terrain boisé à côté de chez vous en prospectant par vous même, et là les possibilités sont multiples.

 

 

Un ami a choisi cette deuxième option pour plein de raison qu’il va vous expliquer lui même. Par un concours de circonstances, il s’est mis à acheter une forêt, puis une autre, vu les petites sommes engagées.

c’est un investissement que je trouve très intéressant car il est accessible à toutes les bourses et peut s’acheter cash!.

Voici les questions que je lui ai posé afin qu’il puisse vous parlez lui même de ces investissements.





Bonjour, peux tu nous dire quels sont les investissements que tu as fait ?

Combien les as tu payé ?

J’ai fait au cours des années 3 investissements “forestiers” dans les Pyrénées pour un total de presque 12000 euros :

-En 2005, une parcelle de bois de 2000 m2 à 1000 euros (+ 340 de frais de notaires)

-En 2014, un lot d’une trentaine de petites parcelles (boisées sauf une) pour 6 hectares au total (3000 euros +1200 de frais de notaire)

-En 2015, deux parcelles pour un total de 4 hectare (5000 euros + 1300 de frais de notaire)

Aucune n’est bien entendu constructible.

Comment les as tu trouvés ?

 

J’ai trouvé la première suite à une rencontre. En visitant une grange à vendre, j’ai discuté avec une voisine qui jardinait sur sa parcelle. Elle m’a proposé de me vendre une parcelle de terrain boisé afin que j’y construise mon cabanon. Après réflexion, je me suis dit qu’acheter un terrain boisé à 1000 euros puis y faire une cabane serait bien plus intéressant que d’acheter une grange en mauvais état à 20 000 euros  pour de la rendre habitable.

J’ai trouvé les autres annonces sur le site Le Bon Coin sur une période de 2 ans.

Les panneaux d’affichage devant les mairies des villages de montagne sont une autre source de petites annonces.

Quelles ont été tes motivations ? pourquoi ce choix?

 

Ce qui a motivé le premier achat est l’envie d’avoir un petit coin de nature à moi, d’y construire un cabanon (8 m2) et d’y aller de temps en temps pour fuir la ville.

Il n’y avait aucune intention spéculative derrière. Juste du plaisir, toujours d’actualité aujourd’hui quand je vais passer un ou deux jours dans mon bois, faire du feu, entretenir les chemins, écouter les bruits de la nature …

Les deux achats suivants sont intervenus 8 ans après, lorsque j’ai terminé la construction de ma première cabane. Je me suis dit alors que j’allais acheter d’autres parcelles pour construire d’autres cabanes ! S’est ajouté cette fois à cette première motivation l’intention de faire un investissement financier.

Comment peut ont rentabiliser l’achat d’une forêt? De quelle façon gagner de l’argent?quels sont les gens intéressés?

 

3 Possibilités de valoriser ce type de terrains :

 

# 1  Revente comme terrain de loisir

Mes deux derniers achats de forêt sont le fruit de deux constats que j’ai mis en parallèle :

  • Il y a dans les Pyrénées une multitude de petites parcelles inutilisées, issues du temps où les montagnes étaient cultivées. Une à trois générations sont passées.

Ces parcelles, difficiles à cultiver, sont en train de redevenir des forêts. Les héritages successifs ont fait perdre aux dernières générations la connaissance de la localisation de ces parcelles, de leurs limites précises, voire même de leur existence.

Beaucoup ont de multiples propriétaires du fait de ces héritages, ce qui les rend en pratique inutilisables. Elles n’intéressent donc plus personne … ou presque ! L’attachement à la terre reste pourtant fort et très peu de parcelles se vendent, au regard de la multitude de mini ou micro terrains.

  • Il y a d’autres gens comme moi : Citadins qui recherchent un lopin de nature ou qui souhaitent carrément faire un retour à la terre, construire un habitat écologique, vivre de de ce que peut donner la nature dans ces coins de France touchés par l’exode rural.

Certaines parcelles à la vente, méconnues de leurs propriétaires, peuvent donc constituer pour d’autres un cadre de loisirs ou de vie idyllique ! Reste à s’en assurer …

#2 Vendre du bois sur pied 

 A court, moyen ou long terme, le bois peut se vendre, pour le chauffage ou la construction. Un fois coupé, 20 à 40 ans plus tard, il peut de nouveau être coupé. Le bois se vend peu cher, victime de la concurrence des pays à bas coût. Il n’en sera peut-être pas toujours ainsi …

#3 Vente de parcelles pour l’obtention du droit de chasse :

D’après le site de l’ONCFS, 2 ha de terre donnent le droit de chasse sur la commune. Des morceaux de parcelles (indivision) dont on ne peut rien faire, peuvent, regroupés, faire un lot de 2 hectares vendus à quelqu’un qui cherche à pouvoir chasser sur la commune. Rien + rien + rien = quelque chose qui a un peu de valeur !

Bilan partiel de mes investissements :

Je n’ai rien gagné avec mon premier terrain (cabane) que je n’ai absolument pas l’intention de revendre. Je sais toutefois qu’en cas de coup dur, s’il fallait m’en séparer, je pourrai en tirer 4000 à 7000 euros. La jolie cabane dans son cadre de verdure se vendrait je pense assez aisément.

-Deux ans après l’achat des 6 ha, en vendant du bois, j’ai récupéré 800 euros. J’essaie actuellement de vendre des parcelles en terrain de loisirs. J’espère faire une vente chaque année (1000 à 2000 euros) sur les 3 ou 4 prochaines années et vendre du bois dans 10 à 20 ans.

-Pour mon achat de 2015, l’objectif principal est la vente de bois dans 10 à 20 ans sur la plus grande parcelle pour rembourser l’achat. Je compte revendre la plus petite (6000 m2). Par ailleurs, je compte chasser sur cette commune et donc économiser 100 à 200 euros par an d’adhésion à l’association de chasse.

En conclusion :

Les sommes mises en jeu restent modestes. Les gains ne sont pas encore au rendez-vous, ils ne sont que potentiels !

Par ailleurs, le repérage de chaque parcelle, de ses limites perdues dans la végétation, l’estimation de son potentiel (orientation par rapport au soleil, accès, pente, volume et nature des arbres etc …) sont des étapes assez longues.

Ce type d’investissement n’est donc intéressant que si, comme moi, arpenter des pentes boisées vous procure beaucoup de plaisir !

As tu des astuces pour les annonces? comment bien cibler sa recherche? ou  comment passer une annonce qui cible les personnes intéressées pour monétiser l’investissement?

 

Pour trouver les terrains :

-Chercher dans “ventes immobilières” et “terrains” à moins de 25000 euros sur le Bon Coin

-Utiliser le site Geo Portail pour repérer les parcelles et se faire une idée de l’accessiblité, de l’ensoleillement etc …

Pour vendre :

-Mettre des photos ensoleillées, qui donnent envie ! Des photos qui mettent en avant les atouts du terrain : soleil et/ou accessibilité et/ou accès à l’eau et/ou nature des arbres suivant les personnes ciblées par l’annonce.

-Préciser ce qui peut-être fait ou pas sur le terrain évite les appels qui tombent “à-côté” et qui font perdre du temps. Exemple : en cas de terrain très pentu, le préciser évite que les gens n’appellent en espérant poser une yourte ou une caravane. Idem pour le soleil ou l’accessibilité qui sont les points les plus importants.

 est

Bilan:

Si vous avez lu cet article jusqu’au bout, vous l’aurez compris, acheter une forêt est un investissement atypique! Il ne ressemble pas au locatif, ou au placement boursier. Le seul avantage des placement dans les groupes forestiers est l’attrait fiscal pour les personnes fortement imposées.

Par contre on l’a vu avec la deuxième partie de l’article et avec l’interview, il est possible de faire des petits investissements natures, qui peuvent être rentable, en revendant à la découpe ou en vendant du bois. 

La mode est à la yourte, tipis, tiny house, cabanes et roulottes. Donc les terrain non constructibles boisés ont de l’avenir. Que cela soit pour des vacanciers, des gens qui désirent vivre loin de tout et vivre sans argent.

Acheter une forêt est réellement une niche où l’on peut gagner un peu d’argent avec un investissement à petit prix comme on vient de le voir. Mais c’est aussi l’occasion de se faire plaisir et pourquoi pas acheter une forêt, en revendre une partie pour la rentabilisé un peu et profiter de ce qui nous reste?

L’investissement nature vous intéresse? vous pouvez aussi investir dans une vache comme je l’explique dans cet article ou alors si les investissements natures ne vous bottent pas, il existe d’autres investissement sortant des sentiers battus comme prêter à des particuliers grâce à des sites qui sécurisent les transactions comme Younited credit où les rendements vont de 4 à 9% . Comme vous le voyez on peut trouver des placements originaux pour tous les goûts.



Acheter une forêt, est-ce vraiment rentable?
5 (100%) 21 votes

Gagnez de l'argent simplement tous les mois

Dites moi où je peux vous envoyer ma méthode gratuite pour gagner de l'argent facilement tous les mois

Aucun spam, aucune pub, je m'y engage.

Click Here to Leave a Comment Below 5 comments
Maniaque des outils - 22 août 2016

Ici, au Quebec, on pouvait acheter de très beau terrains boisés pour pas cher autrefois. Il y a malheureusement eu bcp de spéculation au cours des 20 dernières années et il faut maintenant aller pas mal loin en région pour trouver quelque chose d’intéressant. Les municipalités ont par contre des règles très strictes pour l’installation d’un petit chalet ou cabane… et vendre le bois n’est pas vraiment rentable ici. À moins de le couper soi meme pour le plaisir et de le vendre comme bois de chauffage et d’en faire la livraison. Bcp de travail pour peu de profit.
Maniaque des outils Articles récents…Comment devenir électricien au QuébecMy Profile

Reply
Saves - 4 juin 2017

Merci pour votre article mais il semble illégal de construire une cabane ? Qu’avez-vous fait ?
Rien ou une demande d’autorisation ?

Reply
    patrice - 4 juin 2017

    Je répond à la place de mon ami. Oui théoriquement c’est illégal. Beaucoup le font en restant discret et sans raccordement…
    patrice

    Reply
Emilie - 27 octobre 2017

Bonjour,

Merci pour votre article, c’est la première fois que je trouve un avis qui correspond à ce que je recherche : un coin de bois pour RESPIRER !

Je suis intéressée par l’achat d’une parcelle, seulement je souhaiterai connaître, en dehors du prix d’achat, le coût annuel de celle-ci. Qu’en est il du montant de la taxe foncière ? y a t’il une obligation d’entretenir la forêt dans le cas où l’on ne souhaite pas couper du bois ? Y a t’il d’autres frais ?

Merci par avance
Emilie

Reply
    patrice - 28 octobre 2017

    bonjour, merci pour votre commentaire, ravi que cette interview vous ait plu. Guillaume n’est pas là pour répondre, pour la taxe foncière difficile à dire je ne pense pas que cela soit très cher mais vous pouvez vous renseignez avant l’achat en appeler les services concernés. Mais un terrain nu c’est dérisoire. L’entretien oui théoriquement c’est à votre charge mais je sais que Guillaume ne fait rien où il n’a pas construit de cabane ou autre. C’était une forêt sauvage et cela le restera.Des petites parcelles sont pas chères et ne nécessite pas un gros entretien.Mais rassurez-vous il n’y pas vraiment de frais d’entretien regardez pour la taxe foncière après une recherche rapide sur google : https://www.foret.info/guide-foret-privee,21,taxe-fonciere-sur-les-proprietesæ-non-baties-et-ses-exonerations.html

    Reply

Leave a Reply:

CommentLuv badge