You cannot copy content of this page

Comment bien préparer sa retraite  ? Les pistes à suivre





Compter sur sa pension de retraite n’est actuellement plus une bonne idée. En effet, le système français d’aujourd’hui n’est plus capable de financer des cotisations retraite convenables à cause des économies budgétaires mises en place. Par conséquent, les actifs vont très probablement toucher des pensions de retraite très faible à la retraite. C’est la raison pour laquelle, il devient judicieux, voire indispensable de prévoir ses vieux jours et commencer à organiser sa retraite le plus tôt possible. Pour ce faire, il convient d’envisager un complément de revenus pour préserver le niveau de vie actuel. Plusieurs solutions s’offrent à vous pour bien préparer votre retraite. De plus en plus d’actifs se posent la question sur la préparation de retraite par capitalisation. Découvrez à travers cet article comment bien préparer sa retraite.

Pourquoi est-il important de préparer sa retraite ?

Au vu de la situation évoquée ci-dessus, il est de mise de préparer sa retraite. La meilleure manière d’y arriver est de se constituer une épargne privée. Certes, il apparaît clairement aujourd’hui que le système par répartition actuel ne permet plus aux ménages de profiter pleinement de leurs vieux jours. De ce fait, l’épargne privée aussi appelée retraite complémentaire est nécessaire pour s’assurer un niveau de pension suffisant pour couvrir cette période, et ceci, outre la retraite de base. En principe, cela consiste à mettre en place une épargne et l’alimenter de manière régulière.




Préparer sa retraite : comment calculer sa retraite ?

Le départ à la retraite à taux plein dépend de deux critères à savoir : un nombre de trimestres minimum et un âge légal. Pour la retraite de base, ce taux constitue 50 % du salaire annuel moyen. Pour calculer ce dernier, il vous revient d’évaluer la moyenne de votre salaire annuel en prenant en compte les 25 belles années de votre carrière.

En outre, l’âge légal du départ à la retraite dans le cadre d’un régime de salarié est de 62 ans pour ceux qui sont nés à partir de 1955. Quant au nombre de trimestres cotisés, il est fixé à 166 pour ceux qui sont nés entre 1955 et 1957. Ce chiffre augmente dans le cas où la personne en question est née à partir de 1957.

Par ailleurs, si d’aventure vous n’avez pas accumulé suffisamment de nombres de trimestres, vous avez le choix entre deux solutions. Certes, d’un côté vous pouvez reporter votre départ à la retraite pour pouvoir acquérir un taux plein. Et d’un autre côté, vous pouvez partir à la retraite avec une faible pension.

Comment bien préparer sa retraite ?

Pour compléter votre pension de retraite, songez à épargner le plus tôt possible. Ensuite, adaptez votre stratégie dépendamment de votre situation personnelle.

·      Les habitudes à prendre

Au cours de votre carrière professionnelle, il y a certains gestes pratiques qui faciliteront la préparation de votre retraite. Cela concerne notamment des documents administratifs essentiels. En gros, vous devez :

  • Vérifier la ponctualité des informations relatives aux divers contrats de travail.
  • Préserver soigneusement vos bulletins de salaire et vos contrats de travail pour valider les périodes non prises en comptes.
  • Vérifier que votre employeur a bien versé les cotisations.
  • Conserver toutes les pièces justificatives relatives à vos périodes d’inactivités.
  • Disposer d’un relevé de carrière que vous devez demander aux caisses qui gèrent votre retraite.
  • Épargner le plus tôt possible en fonction de vos moyens, vos besoins, vos projets futurs et votre situation personnelle.
  • Faire des mises au point régulières sur votre carrière.




·      Les objectifs à fixer

Il est nécessaire de fixer des objectifs à long terme pour savoir exactement à quoi vous attendre une fois votre retraite venue. Cette étape est indispensable à la bonne préparation de votre retraite. En fonctions des objectifs, vous pourrez répondre aux questions suivantes :

  • Commencer à épargner à partir de quel âge ?
  • Partir à la retraite à quel âge ?
  • Quel montant mettre de côté chaque mois ?
  • Quelle somme désirez-vous avoir à la retraite ?

·      Prendre son avenir en main

Il n’est jamais trop tôt ou trop tard pour anticiper sa retraite. Plus vous commencez jeune, moins vous fournirez d’effort. Cependant, l’idéal est de commencer dès l’âge de 40 ans. En effet, une vingtaine d’années suffisent à monter assez de capital avec un effort d’épargne raisonnable. La première étape consiste à connaître ce que vous percevez vraiment.

Entre les professions, il existe une grande diversité. Avec un taux de remplacement pouvant aller jusqu’à 75 %, les fonctionnaires qui partent en retraite en 2019 ou en 2020 n’ont pas à s’inquiéter. Par contre, les architectes, les chirurgiens et les avocats ont intérêt à mettre de l’argent de côté pour leur retraite. Le but est d’éviter à tout prix de partir avec une décote ou une baisse de pension. Il est d’ailleurs conseillé de prolonger sa carrière pour profiter d’un taux plein.

·      Devenir propriétaire de sa résidence

Dans les moments d’incertitude, devenir propriétaire de sa résidence est rassurant. Bien que le marché immobilier soit en constante augmentation, acquérir son propre logement est un bon réflexe. Se maintenir à rembourser un crédit contribue à la constitution d’un patrimoine, puisque les mensualités comprennent une part d’intérêt, mais également un capital.

En période de retraite, vous pouvez déjà économiser sur le loyer. Ce qui vous permet d’accroître votre pouvoir d’achat. Ainsi, le budget du logement se limitera aux impôts locaux et à l’entretien. Toutefois, faites attention à ne pas trop vous endetter en veillant à ce que les mensualités n’excèdent pas le tiers de vos revenus.

En somme, acheter sa résidence principale représente un énorme engagement. Pour les jeunes couples, cela constitue souvent une première et importante décision patrimoniale. Il est d’ailleurs conseillé d’investir dans l’immobilier locatif ou de loisirs avant d’acheter son logement.

·      Diversifier son patrimoine

La meilleure manière de bien préparer sa retraite consiste à construire un patrimoine diversifié. Attention à ne pas pratiquer une forme de diversification naïve comme de répartir son assurance vie dans 4 ou 5 fonds investis en valeurs françaises. Effectivement, leurs performances risquent d’être très liées et il se peut que votre contrat soit moins diversifié.

Faites attention au biais de familiarités. Les investissements que vous connaissez bien peuvent être moins rentables. À l’âge de 45 ans, pensez à avoir de l’immobilier locatif, des actions, des obligations et des produits monétaires. Et ce, en fonction de vos moyens. À la retraite, les gains qui en découlent vous seront bénéfiques, car ces placements ne réalisent pas de bonnes ou de mauvaises performances en même temps.

·      Sécuriser vos avoirs après 65 ans

Il est essentiel de limiter les risques aussi bien au niveau du capital qu’au niveau des revenus. Pour cela, vous devez assurer la liquidité des actifs, leur disponibilité et d’adapter les flux des dépenses fixes.

En outre, il est également important de garder votre résidence principale, et éventuellement votre résidence secondaire autrement dit le cadre de vie. En revanche, libérez-vous des actifs qui ne vous servent pas à grand-chose. Cela vous permet de réduire les problèmes de gestions ainsi que les charges. Il vous est possible d’investir dans l’immobilier des SCPI pour vous garantir des revenus réguliers tout en mutualisant les risques.

·      Se protéger contre la dépendance

La perte d’autonomie touche 2,7 % de la population française dont l’âge est compris entre 60 et 79 ans. Entre 80 et 84 ans, ce taux augmente et peut aller jusqu’à 14,3 %. D’après les projections de l’Insee, le nombre de personnes dépendantes tourne autour de 1,5 million.

Les placements à privilégier pour préparer sa retraite

En termes de placement, plusieurs solutions s’offrent à vous pour compléter vos revenus.

·      Investir dans l’assurance vie

En voilà un investissement qui répond au principe du long terme. Les primes déboursées sont capitalisées au fil du temps selon les profits réalisés. Ainsi, votre épargne reste disponible. Mais si d’un point de vue fiscal, il n’est pas très recommandé d’effectuer une retraite de son contrat avant 8 ans.

En l’occurrence, l’assistance d’une tierce personne peut coûter dans les 4000 euros par mois. Il en est de même pour le transfert dans une structure adaptée. Cette somme représente le double du montant moyen des pensions en France. Puiser dans vos économies est la meilleure option à faire pour cela. Mais certaines personnes évitent de faire cela, car ils ont l’impression de gaspiller le fruit de leurs efforts.

En outre, l’assurance vie est une forme de placement qui échappe aux augmentations d’impôts. Avec le PEE et le PEA, l’assurance vie est avantageuse notamment face aux chamboulements fiscaux. Et ce, même si elle a subi une hausse de prélèvement social de 17,2 %. Pensez dans ce cas à alimenter votre contrat en fonction de vos moyens et de vos objectifs personnels.

Les contrats Trophées d’Or du Revenu conviennent parfaitement à l’anticipation de la retraite. À la fois souples et rentables, ils sont parfaits pour adopter une stratégie correspondant à votre situation et à vos besoins réels. Certes, aucun autre type de placement n’est aussi avantageux et n’offre autant de liberté. Il vous est possible de choisir vous-même votre niveau de risque et les modalités de sorties. Côté fiscal, les gains atouts durent. En clair, les gains restent exonérés d’impôts.

·      Les placements « dédiés »

Vous avez le choix entre plusieurs produits de retraite. Tout d’abord, il y a le PERP offrant une déduction fiscale à l’entrée et une taxe de 30, 41 ou 45 %. Ce qui permet de défiscaliser une partie des revenus imposables. Ensuite, le PERCO destiné aux salariés permet d’épargner dans un régime fiscal intéressant, car les bénéfices sont exonérés d’impôt sur le revenu. En plus, vous serez exempte de prélèvements sociaux. Il représente un excellent complément à l’assurance vie et au PEA à condition que les fonds proposés soient performants. Mais il faut également que l’entreprise foisonne vos versements.

Il y a aussi le Madelin, un produit de retraite surcomplémentaire adaptée aux indépendants, aux professions libérales et aux commerçants. Avec ce dispositif, vous bénéficierez d’un avantage fiscal proportionnel au montant de vos versements. En revanche, il vous est impossible de retirer votre capital avant la retraite, sauf cas exceptionnel. La sortie se fait sous forme de rente. Dans ce cas, le choix de votre placement doit se faire selon votre situation personnelle et les spécificités du produit proposé.

Et pour finir, il y a le nouveau plan d’épargne retraite ou PER qui sera bientôt mise en place par la loi Pacte.

·      Opter pour le viager immobilier

Ce type de placement consiste à céder une partie ou l’intégralité de votre capital immobilier en échange du placement de rente viagère tout au long de votre vie. Ce mécanisme immobilier vous permet de profiter de deux atouts majeurs à savoir :

  • L’encaissement d’une rente, mensuelle, trimestrielle ou annuelle ;
  • La conservation du droit d’utilisation et d’habitation du bien immobilier.

Il est important de savoir que pour bénéficier des avantages de ce type de placement, vous devez impérativement être propriétaire de votre résidence principale.

·      Le cumul emploi-retraite

Il existe de nombreuses possibilités pour cumuler une pension de retraite et un emploi pour continuer à épargner. Surtout si vous devez cesser toute activité professionnelle pour percevoir votre retraite. Par conséquent, pour réaliser un cumul-emploi, il faut respecter un seuil de revenu. Ce dernier est en général égal à la moyenne de vos trois derniers mois de salaire. De même, vous devez attendre 6 mois à partir de la liquidation de votre retraite avant de reprendre une activité chez votre dernier employeur. Selon ces conditions, vous avez le choix entre la surcote et la retraite progressive.

 

Pour vivre ses vieux jours dans la quiétude et la sérénité, il convient de préparer sa retraite à l’avance. Ce doit être même une priorité pour chacun. Pour vous aider dans cette longue démarche, il existe de nombreux types de placements à votre disposition afin de pallier le souci de pensions insuffisantes. Vous pouvez choisir entre différents types de placement comme l’immobilier locatif, la rente viagère ou le cumul emploi-retraite. Afin de choisir le placement idéal pour bien anticiper votre retraite, vous devez revoir de près votre situation personnelle et vos besoins. Il est d’ailleurs vivement conseillé de vous faire aider par un professionnel.

Mon avis

Me concernant, je prépare ma retraite sur plusieurs supports : L’assurance vie, une petite somme pour prendre acte, l’immobilier avec l’investissement locatif à haut rendement pour générer du cash de suite. Et enfin La bourse, en misant sur des actions à dividendes américaines et françaises en gagnant sur les deux tableaux : Les dividendes et la valorisation de l’action.

 

Sources :

https://www.prevoir.com/nos-actualites/comment-bien-preparer-sa-retraite

https://avenuedesinvestisseurs.fr/comment-preparer-sa-retraite/

https://www.bfmtv.com/pratique-finances-perso/comment-bien-preparer-sa-retraite-1498425.html


[Total : 1    Moyenne : 5/5]
Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

CommentLuv badge