You cannot copy content of this page

Complément de retraite : 5 astuces ou solutions pour booster sa retraite





Compte tenu du système actuel des retraites, vous vous devez plus que jamais de préparer votre future pension. Effectivement, il n’est plus qu’une question de temps avant que ce système se retrouve dans l’incapacité d’honorer ses engagements. C’est pour cette raison qu’il faut prendre en main sa retraite et commencer à la préparer.

Estimez-vous que la valeur de vos futures pensions sera insuffisante pour satisfaire vos besoins ? Il existe plus d’une manière de se préparer à avoir un complément de retraite. En effet, que vous soyez salarié ou professionnel indépendant, il est tout à fait possible de booster votre pension grâce aux solutions compléments de retraite. Ainsi, je vais vous évoquer à travers ce guide les 5 meilleurs investissements pour booster sa retraite.

Investir dans l’immobilier locatif pour booster sa retraite

Le principe est simple, vous faites l’acquisition d’un bien immobilier, qu’il soit neuf ou ancien, et vous le louez. Le coût de la location vous permettra d’empocher des revenus réguliers. Le montant du loyer est fixé et actualisé selon l’indice de revalorisation des loyers. Ce dernier est calculé à partir de la moyenne sur les 12 derniers mois.

Ce type d’investissement présente un rendement annuel brut entre 2 et 4 % en région parisienne et entre 3 à 8 % dans les provinces. En outre, plus la surface à louer est petite, plus le rendement est intéressant. De plus, cet investissement est finançable à crédit. C’est une opportunité étant donné que les taux actuels des prêts immobiliers sont au plus bas. Vous pouvez utiliser le loyer pour payer l’emprunt. Une fois la totalité du crédit remboursé, les gains qui suivent peuvent abonder votre pension de retraite.

Ça c’est la théorie que l’on vous sert dans les magazines bien pensant mais en pratique il est possible en province d’obtenir des rendements brut de 10-12% par an et parfois sans impôts si vous maîtrisez la fiscalité et les niches. Je vous propose une formation offerte d’ailleurs pour vous expliquer comment sur ce lien .

Je vous expliquerais dans la formation comment j’arrive à me dégager un revenu en empruntant sans apport !

Voir le logiciel utilisé

 

Pour faire de la location un investissement rentable,  l’acheter en dessous du prix du marché . Si vous revendez le bien avant 22 ans, vous serez exposé au versement de la taxe sur la plus-value immobilière. À cela s’ajoutent également les prélèvements sociaux qui sont exemptés au bout de 30 ans. Si vous confiez la gestion locative à un professionnel et souscrivez une assurance de loyers impayés, le rendement locatif sera amputé.

C’est pourquoi, si vous n’avez pas beaucoup de bien, il est préférable de le louer par vous même afin de maximimiser votre cash. Ci dessous je vous parlais de la plus value. Mais imaginez que vous achetez pas cher avec des travaux à faire, vous défiscalisez , au lieu que le crédit vous coûte de l’argent, imaginez qu’il soit bien inférieur aux loyers engrangés, alors vous dégagez du cash flow tous les mois et à la revente vous faites une plus value… Vous êtes gagnant. De même lorsque vous faites de la division immobilière pour de l’achat revente. Même si vous payez une taxe sur la plus value vous restez gagnant. C’est pour cela qu’il faut se former afin d’adopter des stratégies gagnante et gagner de l’argent de suite avec l’immobilier et que cela ne vous endette pas plus tous les mois.

Pour ce genre d’investissement, vous devez vous acquitter de droits de mutation à l’achat. Dans le cas d’un appartement, le bailleur doit régler les charges de copropriété trimestrielle qui lui incombent. De même, il doit entretenir le logement. De ce fait, les frais de réfection entre deux locataires peuvent s’avérer importants.





Donc il faudra être vigilant de bien regarder les travaux prévus et parfois acheter un petit immeuble de village où vous n’aurez aucune charge de copropriété peut s’avérer très intéressant.

Je ne vais pas dire que cela n’est pas sans risque, car le rendement locatif n’est jamais garanti. En effet, un congé prolongé du logement ou un entassement d’impayés de loyers peuvent faire baisser, voire rendre nul le rendement locatif. D’autant plus qu’à l’heure actuelle, les loyers sont souvent en baisse.

Côté fiscalité, les revenus générés par la location sont imposés au même titre que les revenus fonciers. Autrement dit, à l’échelle d’imposition à l’impôt sur le revenu plus 15,5 % des prélèvements sociaux. Qui plus est, la taxe foncière due par le bailleur prévoit une augmentation dans les années à venir.

Le seul investissement immobilier rentable est le locatif de plusieurs petites surfaces, la collocation, le meublé, la location courte durée ou les immeubles de rapport. Notamment dans les grandes villes où il y a peu de risque de baisse de prix. Comme tout investissement, il y a des risques encourus, des bons et des mauvais plans, etc. Évidemment, l’immobilier bien placé est cher. Le principal intérêt ou avantage de l’immobilier, c’est de devoir autofinancer son bien en utilisant du levier.

Complément retraite : misez sur le dynamisme des dividendes

Dans cette partie, je vais vous parler de l’usage des dividendes pour compléter vos revenus pour votre retraite. Les dividendes restent une des meilleures sources de revenus stables, idéal pour les retraités. Certes, avec ces parts de revenus, les investisseurs savent exactement quand leur placement porte ses fruits. Ce qui rend la planification des dépenses beaucoup plus simple.

Ainsi, les investisseurs qui misent sur les actions à dividendes perçoivent une forme de revenu beaucoup plus stable et fiable. Ces revenus sont versés sur leur compte à intervalle de temps bien précis. Étant donné que les titres de dividendes constituent une partie d’une société réelle, elles peuvent croître leurs distributions en haut du taux d’inflation.




Les dividendes offrent en moyenne des rendements de 3 à 7  % par an sur une longue durée. Cependant, il n’est pas impossible pour les investisseurs de connaître des pertes conséquentes sur le capital , suivies de fortes hausses. Ces effets montagnes russes représentent un risque et des sueurs froides pour les investisseurs retraités. mais le gros avantages des dividendes est là , que les actions montent ou descendent vous toucherez des dividendes régulièrement en attendant que vous puissiez et vouliez les vendres. :

  • L’investisseur n’aura pas à attendre un âge fatidique pour commencer à encaisser les revenus des actions dividendes ;
  • Le revenu de dividendes est passif, l’investisseur n’aura juste qu’à détenir un titre pour le gagner ;
  • Vos gains sur les titres payants performent beaucoup mieux à long terme que les autres actions ;
  • Bien que le prix de l’action descende, vous recevez quand même votre revenu de dividendes ;
  • Investir sur les actions dividendes protège contre l’inflation.

Pour vous préserver d’une crise financière comme celle de 2008, je vous conseille de détenir uniquement des actions versant des dividendes. Certaines entreprises ont suspendu leurs dividendes durant cette crise de 2008, mais d’autres ont continué à en verser. Les aristocrates des dividendes les ont même augmentés en 2009. C’est là que les investisseurs ont l’avantage. Indépendamment de la valeur de leur capital, leur revenu demeure constant.

Le dividende est l’outil parfait pour générer des revenus sans rien faire. C’est une forme extraordinaire de revenus passifs. C’est une partie des bénéfices que génère une entreprise et qu’elle vous reverse parce que vous en êtes actionnaires. C’est un système assez simple.

Cerise sur le gâteau, les dividendes sont moins imposés que les plus value des actions! 

Investir dans le PERP pour booster sa retraite

Le PERP ou Plan Épargne Retraite populaire a été créé en 2003. Ce type de placement vous aide à épargner sur un support permettant de recevoir un complément de revenu pour votre retraite.

Avant d’investir sur un PERP, vous devez vérifier votre disponible fiscale et celui de votre partenaire si vous êtes marié. Effectivement, cette enveloppe offerte par l’état vous permettra de connaître la valeur maximale que vous pourrez verser sur votre PERP. De même, votre disponibilité fiscale vous permettra aussi de connaître la somme maximale de remise d’impôts dont vous pourrez bénéficier. Certes, les paiements que vous réaliserez sur votre PERP viendront en déduction de votre revenu imposable.

Votre disponible fiscal est évalué de la manière suivante :

  • 10 % fois revenu imposable de l’année N-1 avec un plafond de 30 038 euros. Il ne faut pas oublier de retirer de cette enveloppe les paiements réalisés sur vos autres contrats retraite. Il peut s’agit du Perco, des contrats Madelin, des articles 83, etc.
  • Il n’y a pas de budget universel à dédier à la préparation de la retraite certes. Mais, un budget moyen de 10 % de la totalité des revenus est rationnel pour une personne de moins de 40 ans.
  • Une fois la retraite atteinte, vous pourrez commencer à bénéficier de votre épargne. Mais le mode de fonctionnement d’un PERP ne vous permet pas d’encaisser tout votre capital, comme pour une assurance-vie. Effectivement, si vous pouvez retirer 20 % de votre capital et que vous devenez primo accédant par exemple, cela se fera sous forme de rentes. En l’occurrence, vous avez le choix entre divers types de rentes, selon votre contrat. Vous pouvez demander d’avis de votre conseiller sur le choix de la rente qui convient à votre situation. Je tiens à signaler que les rentes sont imposées au titre des pensions retraites.

Le PERP est intéressant à condition que vous ayez un taux marginal d’imposition élevé. L’abattement d’impôt est certes intéressant, mais il faut bien avoir à l’esprit que l’argent est bloqué jusqu’à la retraite. Attention, tous les PERP ne se valent pas, c’est un point à étudier. Vous pouvez mettre plusieurs produits dans un PERP, il faudra savoir lesquels.

Assurer ses vieux jours grâce à une assurance vie

Bon nombre de français opte pour cette solution afin de faire face à leur retraite. En effet, l’assurance vie constitue à la fois un investissement à long terme et une garantie de sécurité du capital en vue de la retraite. Pour bien faire face à votre retraite, pensez à souscrire à une assurance vie afin que vous puissiez épargner et conserver la qualité de votre niveau de vie.

Quel plan d’investissement adopter pour une assurance vie ? Le contrat multisupport est l’idéal si vous pensez accroître votre épargne jusqu’à votre départ en retraite. Si vous avez encore plus d’une dizaine d’années avant d’arrêter de travailler, le placement à long terme est parfait. Pour ce faire, vous avez les fonds en action qui peuvent vous promettre des gains avantageux dépendamment de la Bourse. Enfin, si vous êtes tout proche de votre retraite, il est préférable pour vous de sécuriser votre capital. Ainsi, augmenter votre part du fonds en euros est conseillé afin d’éviter tout risque de perdre votre capital.

Par ailleurs, outre la possibilité de récupérer l’épargne sous différentes formes à la fin du contrat, l’assurance vie présente de nombreux avantages à savoir :

  • Une alimentation suivant vos disponibilités et vos capacités financières,
  • Une disponibilité et une liquidité instantanée,
  • La possibilité de diversifier et de sécuriser votre épargne à travers le contrat multisupport précédemment cité,
  • La garantie d’un complément de retraite constant, au coup par coup ou à travers une forme de rente suivant vos besoins
  • La transmission du capital de l’assurance vie à un proche en cas de décès de la personne assurée.

 

Investir dans la SCPI

La SCPI ou société civile de placements immobiliers est un moyen alternatif pour détenir de la pierre en direct. Ce système consiste à collecter des fonds auprès d’épargnants pour acheter des actifs immobiliers d’entreprise ou de logement. Il assure ensuite la gestion des biens acquis. Il offre plus de sérénité à l’épargnant que de détenir lui-même son bien. C’est une solution indirecte de posséder de l’immobilier et d’investir dans l’immobilier d’entreprise, commercial, logistique ou résidentiel. La décadence des rémunérations des placements classiques et le taux d’intérêt relativement bas ont redonné la côte à la SCPI.

La SCPI offre un rendement de 4 à 6 % par an. Cette performance vient de l’érosion de l’assurance-vie en euros, mais aussi des déclinaisons incontrôlables de la bourse et des faibles rendements des investissements sans risque. Vous pouvez compter entre 5 à 10 % de frais de souscription. À cela s’ajoutent environ 5 % de frais de gestion annuels prélevés par le gérant. Vous pouvez tout à fait acheter des SCPI sur internet et c’est ce que je conseille. Il existe par exemple des sociétés accessibles sur internet qui ont pignon sur rue et très fiables avec de vrai conseillers en gestion de patrimoine au téléphone comme Portail SCPI qui ont accès à toutes les SCPi du marché et c’est pas plus cher qu’ailleurs.

Côté fiscalité, les profits d’une SCPI sont imposés au même titre que les revenus fonciers. C’est-à-dire, ils sont taxés sur la base du barème de l’impôt sur le revenu + 15,5 % de prélèvements sociaux. Cela inclut également d’éventuels impôts sur la plus-value immobilière soustraite en cas de cession des parts avant 22 ans de possession. Pour alléger ce poids fiscal, la revue la plus efficace serait de loger ses parts de SCPI dans une enveloppe fiscale avantageuse. Je parle effectivement du contrat d’assurance-vie.

Avec ce type d’investissement, vous pouvez recevoir des revenus réguliers versés tous les trimestres. Les premiers billets d’entrée de SCPI coûtent environ quelques centaines d’euros. La valeur de ce placement est a priori variable. Il vous est même possible de classifier votre investissement en fonction de vos capacités financières actuelles. De plus, le placement est finançable à crédit. Et pour finir, la divergence de votre portefeuille de biens permet de réduire les risques locatifs.

Malgré les avantages de la SCPI, elle peut néanmoins présenter des risques. En effet, les revenus peuvent baisser en cas de crise du marché locatif tertiaire et de baisse des loyers.

Si vous voulez vous assurer des revenus stables et complémentaires, investir dans la SCPI vous permet un rendement moyen de 5 % par an. Le moyen parfait pour cultiver votre épargne. Elle vous permet également de déléguer toute la gestion et d’être sûre que votre économie est en bonne santé.

Sources :

https://investir.lesechos.fr/placements/retraite/dossiers/seniors-retraite-valeurs-or-gris-la-nouvelle-donne/pour-la-retraite-evaluez-au-mieux-vos-droits/les-bonnes-pistes-pour-preparer-un-complement-de-revenu-1760670.php

https://www.lesechos.fr/2016/04/immobilier-3-solutions-pour-financer-sa-retraite-205024

http://leparticulier.lefigaro.fr/jcms/p1_1415448/salaries-du-prive-7-solutions-pour-doper-votre-retraite


[Total : 1    Moyenne : 5/5]
Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

CommentLuv badge