Quelles sont les aides pour créer son entreprise ?

La création d’une entreprise n’est pas une tâche facile. C’est pourquoi de nombreux entrepreneurs prennent plusieurs années à concrétiser leurs projets. Afin de faciliter celle-ci, différentes aides financières sont proposées en fonction des profils. Pour en savoir plus, voici un article que j’ai consacré sur le sujet.




Aides pour créer son entreprise : les différentes possibilités

·      Le prêt OSEO

Le prêt OSEO est une aide spécialement destinée aux jeunes et aux étudiants pour la création d’une entreprise. Garanti par l’Etat, il s’agit d’un prêt dont le montant peut atteindre jusqu’à 15 000 €. En ce qui concerne le taux d’intérêt, il sera déterminé par la banque. En effet, OSEO résulte d’une coopération avec plusieurs banques telles que la Société générale, la Banque Populaire, le CIV, la Caisse d’épargne et le Crédit Mutuel. Ces dernières pourront accepter ou refuser votre demande de prêt en fonction de votre capacité à rembourser.

·      Le parcours NACRE

Le parcours NACRE est une aide qui permet aux entrepreneurs de bénéficier d’un accompagnement. Elle peut durer jusqu’à trois ans. Son objectif est d’aider les créateurs d’entreprises à concrétiser projet en question. Ainsi, il peut être assuré avant ou pendant la création de l’entreprise. Il permet également d’obtenir un prêt à taux zéro durant une période maximale de 5 ans. Parmi les aides disponibles, vous aurez à votre disposition un accompagnement complet pour la phase de réalisation d’étude du marché ou du business plan. C’est un accompagnement complet de 4 mois destiné à la création d’entreprises. Une formation similaire de 6 mois est également disponible pour la reprise d’entreprise. Gérées par les régions, les différentes modalités pour bénéficier de cette aide dépendent de la situation géographique du demandeur.



·      Le crédit solidaire

Le crédit solidaire est une aide proposée aux entrepreneurs qui ont du mal à obtenir un financement auprès des banques classiques. Il est proposé par l’Association pour le droit à l’initiative économique ou par la Société coopérative de finances solidaires. Nécessitant une caution correspondant à la moitié du crédit, celle-ci peut être garantie par une personne de votre entourage. En ce qui concerne le montant du crédit, il est variable et peut atteindre la somme de 10 000 €  en fonction de la demande. Quant à la durée, elle est de quatre ans pour le micro-crédit et de cinq ans pour un prêt d’honneur.

·      Les dispositifs BPI France (Banque Publique d’Investissement)

Il s’agit d’un organisme qui accompagne les entrepreneurs à trouver des aides financières et à proposer des solutions bancaires permettant de mener à terme leurs projets entrepreneuriaux. L’aide consiste en une subvention permettant de financer les différentes dépenses liées au lancement du projet. Cela comprend l’étude de marché et de faisabilité mais encore la recherche de partenariats ou d’associés. Grâce aux dispositifs BPI France, vous pourrez obtenir jusqu’à 30 000 € d’apport.

·      L’aide à la création d’entreprise pour les handicapés

L’Agefiph propose une subvention considérable qui permet de favoriser l’intégration professionnelle des personnes handicapés. La subvention peut atteindre 12 000 € au maximum. Les personnes concernées pourront également obtenir un apport financier en fonds propres d’une valeur de 1 525 € au minimum. D’autres importantes aides telles que l’aide à l’aménagement des postes de travail ou l’aide à l’accessibilité au lieu de travail sont également à leur disposition.

·      L’aide pour les artisans et les commerçants

Si vous voulez créer une entreprise dans le domaine du commerce, Fisac ou Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce propose des subventions d’un montant maximum de 75 000 €. Notons que les dépenses subventionnables ne devront pas excéder les 7 000 € pour une entreprise ambulante et les 10 000 € pour une entreprise sédentaire. Les projets de création devront donc être économiquement viables et cohérents pour accéder aux aides en question. Ils devront s’appuyer sur des besoins bien identifiés et ne devront pas bénéficier d’un autre financement de la part de l’Etat. Il existe sinon chaque année des aides par thématiques dont vous devrez prendre conscience afin d’optimiser vos chances d’obtentions des subventions en question.



·      L’ACCRE

L’ACCRE ou Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’une Entreprise est une aide qui permet d’obtenir une exonération des cotisations dues aux régimes d’assurance. Elle s’adresse aux repreneurs d’une entreprise et aux chômeurs créateurs afin qu’ils puissent en bénéficier pendant une période de douze mois. A noter que l’exonération ne concerne pas la contribution sociale généralisée (CSG) ni la contribution à la réduction de la dette sociale (CRDS). Par contre, un report de douze mois peut être demandé pour ces deux types de contributions.

Grâce à l’ACCRE, les micro-entrepreneurs vont pouvoir profiter d’une réduction des taux des cotisations sociales jusqu’à la fin du 11etrimestre qui suit le démarrage de l’activité. En ce qui concerne la demande, elle doit être effectuée au moment de la création de l’entreprise ou dans les 45 jours qui suivent.

A savoir que différents types de personnes peuvent faire une demande en vue de bénéficier de l’ACCRE. Nous listons ci-dessous les individus concernés :

  • Les bénéficiaires du RSA ou leur conjoint ;
  • Les personnes qui ont un contrat d’appui au projet d’entreprise (Cape) ;
  • Les demandeurs d’emploi non indemnisés inscrits à Pôle Emploi pendant au moins 6 mois au cours des 18 derniers mois ;
  • Les salariés ou licenciés d’une entreprise qui sont soumis à une procédure de sauvegarde, à une liquidation judiciaire ou à un redressement judiciaire ;
  • Les demandeurs d’emploi indemnisés ou ceux qui pourront bénéficier d’une indemnisation ;
  • Les personnes créatrices d’entreprise se trouvant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville ;
  • Les personnes de 18 à 25 ans ;
  • Les personnes handicapées moins de 30 ans et celles qui ne disposent pas de la durée d’activité nécessaire pour jouir des droits à l’assurance chômage.

Si vous souhaitez bénéficier de cette aide, sachez que L’ACCRE peut toucher tous les types de création d’entreprise. Cela pourrait être dans le domaine commercial, artisanal et les entreprises de prestations de service. A savoir que la personne qui demande l’aide doit exercer le contrôle de l’entreprise en question. Dans le cas échéant, elle devra détenir au moins 50% des parts ou 1/3 du capital. Notons que ces conditions doivent être valables pendant au moins deux ans.

·      L’ARCE

Proposé par Pôle emploi, L’ARCE ou Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise est une aide qui correspond à 45% du montant du reliquat des allocations chômage lors du début de l’activité. C’est une subvention qui doit être versée en deux fois. Par ailleurs, une déduction de 3% est appliquée sur le montant du capital de droits. Ainsi, le premier versement sera perçu au début de l’activité tandis que le second sera versé 6 mois plus tard suite à une demande de l’entrepreneur. Sachez toutefois que l’ARCE est uniquement réservé à ceux qui ont bénéficié de l’ACCRE. Une fois titulaire de l’ARCE, vous n’allez plus obtenir d’allocations mensuelles. Et si jamais l’entreprise devra fermer, vous aurez la possibilité de récupérer le reliquat des droits non perçus.

·      Les initiatives privées d’aide à la création d’entreprise

A part les dispositifs publics, un large choix d’organismes privés proposent des aides dans l’accompagnement des entrepreneurs en ce qui concerne les démarches administratives. Ils peuvent être des associations, des fondations voire même des entreprises qui souhaitent parrainer des jeunes entrepreneurs. Certains proposent des aides financières ou matérielles tandis que d’autres apportent des conseils en gestion ou sur les différentes manières de trouver les financements. A savoir qu’il est également possible de joindre des sites spécialisés en crowdfunding. Ceci vous permettra de présenter votre projet afin d’obtenir les moyens financiers nécessaires à la concrétisation de celui-ci. C’est un moyen efficace de financer vos projets en ligne afin de solliciter des fonds auprès d’un large public.

 

Aides pour créer son entreprise : que faire pour les obtenir

Différentes pistes intéressantes permettent d’obtenir les aides pour créer votre propre entreprise.

Entre autres, je vous conseille de joindre les jeunes chambres économiques. C’est un réseau international de JCI qui s’adresse aux futurs entrepreneurs de moins de 40 ans. Il offre assez souvent des programmes d’aides pour la création d’entreprises. Sinon, les chambres de Commerce et d’Industrie abordent aussi des sujets variés qui permettent d’aider les créateurs d’entreprises. Cela pourrait être la finance, la logistique ou encore la juridique. Pour obtenir des conseils gratuitement, je vous suggère plutôt de participer ou d’assister aux concours de création d’entreprise. Ils proposent de l’accompagnement gratuit donné par des experts ou des passionnés de l’entreprenariat.

Sinon, prenez le temps de visiter les salons professionnels. Et si vous ne pouvez pas vous déplacer, faites des recherches sur internet en vous intéressant particulièrement aux blogs d’experts pour la création d’entreprise. D’ailleurs, vous pourrez trouver en ligne une multitude de sites spécialisés dans l’entreprenariat. Et puis, n’hésitez pas à participer aux séminaires et conférences gratuites offertes sur internet. Ils vous permettront d’obtenir des informations beaucoup plus concrètes afin de bien avancer votre projet.

Si vous souhaitez Créer une entreprise avec un budget au raz des pâquerettes et prendre le moins de risques possibles je vous conseille un article sur le sujet du site Canva : Voir ici

Source :

petite-entreprise.net/P-2487-88-G1-quels-sont-les-types-d-aides-disponibles-pour-la-creation-d-entreprise.html

cci.fr/web/creation-d-entreprise/les-aides-principales/-/article/Les+aides+pour+entreprendre+ou+reprendre/les-principales-aides-pour-les-entrepreneurs

petite-entreprise.net/P-3368-136-G1-5-dispositifs-d-aides-pour-creer-son-entreprise.html

toute-la-franchise.com/vie-de-la-franchise-A30881-aide-financiere-creation-entreprise.html

my-marketing-manager.com/7-pistes-aide-creation-dentreprise/



[Total : 1    Moyenne : 5/5]
Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

CommentLuv badge