Qu’est-ce que l’effet de levier en bourse ?

En finance, il existe plusieurs moyens qui permettent de mieux investir et de rentabiliser ses actions. Parmi eux, on retrouve l’effet de levier qu’il est possible d’exploiter en bourse. Il dépend essentiellement de la rentabilité économique et financière. Découvrons dans cet article sa définition, son fonctionnement et divers éléments permettant de mieux l’exploiter.




Comprendre avant tout le principe de la bourse

Qu’est-ce que l’effet de levier en bourse ? Pour le comprendre, il faut déjà être capable d’appréhender ce qu’est la bourse. La bourse est un univers fascinant, mais qui peut aussi faire peur à de nombreux inventeurs. On la considère comme le lieu non substantiel où se passent toutes sortes de transactions financières.

Des parts d’entreprise sont par exemple échangées avec de l’argent dans le cadre d’une entrée en bourse. On y investit de très grosses sommes. La moindre erreur peut être fatale. La bourse répond à deux missions bien distinctes :

  • Lieu de placement très convoité des investisseurs aguerris,
  • Lieu de financement pour les entreprises et les collectivités.

Pour mieux répondre à la question du qu’est-ce que l’effet de levier en bourse, il est important de se mettre dans ce contexte.

Qu’est-ce que l’effet de levier ? Comment peut-on le définir ?

L’effet de levier est un produit de bourse. En bourse, lorsqu’on investit une somme quelconque, on peut rapporter la même somme, ou approximativement. Avec l’effet de levier, si vous faites un investissement, il peut vous revenir 5, 10 à 20 fois plus en fonction du levier autorisé. Si cela se présente très rentable, les risques auxquelles les investisseurs s’exposent ne sont pas non plus des moindres.

On peut comprendre cet effet de levier de différentes manières :

  • Un facteur de multiplication des investissements. Une croissance qui se joue en fonction des produits à effets de levier déployés,
  • Un moyen d’investir sans pour autant disposer des fonds nécessaires,
  • Un système financier qui permet de rentabiliser plus rapidement son investissement,
  • Un principe marketing qui séduit de plus en plus. Notamment les entreprises et les particuliers qui ne disposent pas vraiment des éléments requis pour investir en bourse. Mais, qui souhaitent tout de même le faire.




Le principe de l’effet de levier en bourse

Pour le comprendre plus facilement, il faut garder en tête que son principe consiste à s’endetter pour mieux investir. Il s’agit d’une technique d’autofinancement qui n’est pas sans risques. Pour améliorer la capacité de placement d’une entreprise donnée, par le biais d’un effet de levier, elle va se servir de son endettement. Son fonctionnement n’est pas facile à déchiffrer pour un novice. Raison pour laquelle, il vaut mieux décortiquer les moindres détails avant de s’y lancer.

Les raisons pour choisir l’effet de levier

Malgré un risque élevé, l’effet de levier en bourse n’est pas dénué d’avantages. Il permet notamment aux investisseurs de :

  • Multiplier leur capital, leurs capacités en opération d’achat ou de vente, et tout ce qui touche le trading,
  • Prendre des positions bien élevées que leur placement initial,
  • Investir des sommes dont ils ne disposent pas, et récolter leur bénéficie.

Un exemple d’effet de levier

Afin de mieux appréhender la notion d’effet de levier, il serait plus simple de se situer avec un exemple. Pour nous placer dans un contexte plus pratique et moins théorique, nous allons prendre l’exemple d’un investissement immobilier. Si le futur acquéreur ne dispose que de 20% du prix total du bien qu’il convoite, il sera obligé d’emprunter les 80%.

Pour avoir le levier à choisir, il doit diviser la valeur de son endettement avec son propre capital. Pour que l’effet de levier soit conséquent, il est primordial que sa valeur locative soit supérieure à la mensualité à acquitter. Pour qu’il y ait également une plus-value, le prix du bien immobilier concerné doit grimper au fil du temps.




Les produits avec lesquels utiliser un effet de levier

Un effet de levier en bourse dispose d’instruments financiers. Ils sont utiles aux tradeurs pour permettre une exposition plus importante sans pour autant augmenter leur investissement. Quand on investit sur un produit doté d’un effet de levier, seule une partie du placement sera immobilisée.

Parmi ces produits financiers qu’il est possible de déployer avec l’effet de levier, on peut essentiellement retrouver :

  • Les spreads :

Les spreads indiquent le différentiel entre deux taux. Pour les marchés des changes, les spreads correspondent à l’écart du prix bid et du prix ask. Ce dernier coïncide avec la possibilité d’acheter une valeur financière. Quant au prix bid, il est caractéristique de sa vente. Il est indiqué en pips.

En réalité, il s’agit de la somme d’argent que le courtier va encaisser lors des transactions. Avec une concurrence sur le marché devenue de plus en plus rude, les courtiers proposent de plus en plus de spreads très bas.

  • Les CFD :

Les CFD(contracts for difference) permettent de parier la hausse ou la baisse d’un actif sous-jacent dont l’investisseur concerné ne dispose pas. Ils sont proposés en effet de levier. Ici, l’acquéreur du CFD prend une position sur l’augmentation sous-jacent alors que le vendeur du CDF parie sur sa baisse.

Les CFDsont des produits particulièrement risqués. D’ailleurs, depuis Août 2018, sa vente aux particuliers souhaitant faire des placements a été limitée en France. Ils sont émis par des intermédiaires financiers, notamment des sites internet spécialisés. Ils ne disposent pas non plus de date d’échéance spécifique.

  • Le Forex :

L’investissement sur Forex est à peu près similaire au trading sur CFD. Les transactions se font par le biais d’un courtier ou par une banque. Son principe consiste à examiner et à spéculer les mouvements de cours d’une paire de devises. Dans ce cas précis, l’investisseur n’est pas propriétaire de la somme en question.

  • Les options :

Les options concernent le droit d’acheter ou de vendre un actif sous-jacent. Il peut s’agir d’une action ou d’une part de capital, d’un indice (un portefeuille imaginaire d’actions d’un marché), etc. Deux types d’actions se distinguent :

  • Le call, qui vous offre la possibilité d’acheter un actif sous-jacent,
  • Le put, qui vous donne le droit de vendre un actif sous-jacent.

Ces transactions de vente et d’achat d’actif sous-jacent permettent de déployer un effet de levier. Ce dernier va augmenter les variations de ces sous-jacents.

Pour une option, il est par exemple possible de disposer d’un effet de levier de 10 avec un sous-jacent variant à 2%. Dans ce cas, l’option peut varier de 20%. Grâce au déploiement d’une option, un investisseur peut tout à fait amplifier les performances. De même, il peut aussi engendrer de pertes considérables.

Quelques conseils pour déployer l’effet de levier en toute précaution

Voici quelques conseils et astuces qui vont vous permettre d’utiliser à bon escient un effet de levier et de réussir votre investissement.

  • Maîtriser le principe de l’effet de levier :

Comment pensez-vous réussir dans un domaine quelconque sans connaître les détails dans lesquels vous vous embarquez ? Avant de déployer un effet de levier, vous devez avant tout maîtriser tout son mécanisme. Mais avant même d’y parvenir, vous devez l’appréhender. Ce n’est pas un terrain où n’importe qui peut s’y aventurer. Il requiert des compétences spécifiques. Toutefois, vous avez toujours le choix de vous faire accompagner par un expert.

  • Éviter de déployer des effets de levier significatifs dès le départ :

Le but d’un investissement est qu’il soit surtout lucratif, certes. Cependant, en bourse, se précipiter n’est pas toujours le meilleur moyen pour réussir. Il est très important de rester patient et de privilégier les petits placements avec des effets de levier pondérés. Au tout début, le plus important est d’abord de maîtriser les rouages de ce secteur boursier. À tout moment, choisir un résultat à court terme n’est pas ce qu’il y a de préférable.

  • Limiter son effet de levier au minimum :

Lorsqu’on nage pour la première fois dans l’univers de la bourse, on peut parfois être tenté à choisir des effets de levier excessifs. Une attitude tout à fait déconseillée. Le plus réfléchi serait d’abord de se borner à un effet de levier de 5 au maximum. Au fur et à mesure que l’on acquiert de l’expérience, il est possible de progresser en maitrisant au mieux son profil de risque.

  • Apprendre rapidement l’emploi des principaux ordres de bourse :

Les principaux ordres de bourse sont les requêtes qui offrent à un investisseur la possibilité de vendre ou d’acheter des actifs. Certains d’entre eux mettent l’accent sur la rapidité d’exécution tandis que d’autres sur le prix. Leur premier rôle est de protéger le capital, limitant ainsi toute perte éventuelle.

  • Savoir déterminer son profil de risque :

Les produits de bourse ne sont pas les mêmes. De cette manière, chacun d’eux ne dispose pas du même profil de risque. Pour les produits à effet de levier, les risques survenus seront à la charge de l’investisseur. Il est conseillé de rester attentif à l’élasticité liée à l’effet de levier. À noter que l’ampleur du risque équivaut aux performances du produit.

  • Se méfier des produits trop compliqués :

Pour un débutant, il n’est pas toujours évident de comprendre les ficelles de l’effet de levier. Il existe des produits financiers qui peuvent être difficiles à appréhender. De même pour les plateformes, il y en a qui sont ardues à saisir. Si vous n’arrivez pas à les maîtriser, il vaut mieux rebrousser chemin au lieu de s’y aventurer et d’encourir d’importants risques.

  • Se faire accompagner :

Les sollicitations en bourse sont aussi alléchantes les unes après les autres. Avant de tomber dans le piège d’une promesse d’investissement miraculeux, le plus avisé est de demander conseil auprès d’un professionnel. Un expert dans le domaine pourra, non seulement vous conseiller, mais également vous accompagner tout au long de votre placement.

Les limites de l’effet de levier

Il est très important de connaître les avantages de l’effet de levier en bourse avant de l’utiliser. Mais, il est encore plus primordial de déterminer les risques qu’il encoure. En cas de mauvaise anticipation, les conséquences de l’effet de levier peuvent être effroyables. En fonction du produit dérivé déployé pour recourir à l’effet de levier, l’investisseur risque de perdre l’intégralité de son capital investi, voire plus.

Avec l’effet de levier, l’investisseur peut multiplier ses gains et la taille de ses opérations sans avoir à rajouter son capital initial. Même principe pour les risques. Si vous misez sur un effet de levier de 100:1, le trade que vous hasardez à perdre peut être d’une valeur de 100 000. Ici, votre capital investi est de 1000.

Comment limiter les risques ?

Il n’existe pas d’astuces magiques qui permettraient de se prémunir de tous les risques liés à l’effet de levier. Toutefois, il est tout à fait possible de se préparer pour les prévenir. Pour commencer, vous devez vous munir d’un compte de trading démo pour mieux comprendre le b.a.-ba de cet outil financier.


Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

You cannot copy content of this page