You cannot copy content of this page

Calcul du seuil de rentabilité de son business: Comment faire?





Pour établir un business plan et avoir une certaine idée sur le chiffre d’affaires qu’il faut réaliser, il est nécessaire de savoir calculer le seuil de rentabilité. Si vous souhaitez connaître le seuil de rentabilité de votre business, mais ne savez pas comment procéder, voici un article qui pourrait vous aider. Mais bien avant cela, je vais vous expliquer les points importants à savoir sur le sujet.

Calcul du seuil de rentabilité : À quoi ça sert ?

Le calcul du seuil de rentabilité est aussi important pour votre entreprise que pour vos partenaires. Il permet avant tout de savoir si votre entreprise sera rentable ou pas. Et si c’est le cas, il vous aidera à connaître jusque quand. Dans le cas contraire, le calcul du seuil de rentabilité est un moyen qui permet de rectifier la trajectoire et de déterminer les éventuelles stratégies à adopter. Au cas où la rentabilité s’avère vraiment négative, vous pourrez décider d’abandonner le projet ou de chercher d’autres alternatives pour pouvoir l’améliorer.

À part cela, le calcul du seuil de rentabilité est très important afin de rassurer vos futurs partenaires sur la crédibilité de votre projet. Il s’agit d’un indicateur qui va inciter votre banquier, vos investisseurs ou encore vos associés à croire à la réussite de votre projet. C’est un des éléments à présenter dans le cadre d’une demande de financement ou de collaboration sur le long terme.

Que faut-il savoir pour procéder au calcul du seuil de rentabilité de son business ?

Pour procéder au calcul du seuil de rentabilité, il faut en premier lieu savoir faire la distinction entre charges fixes et charges variables. C’est tout à fait primordial pour bien préparer votre business plan. Et puis, cela va vous aider à bien parfaire la démarche de recensement de vos frais, dont les frais financiers, les frais généraux, les impôts ou encore les taxes.

D’une part, les charges fixes sont constituées des charges qui ne varient pas, quel que soit le chiffre d’affaires de l’entreprise. Quant aux charges variables, ce sont les charges qui varient en fonction des fluctuations de l’activité de l’entreprise selon les situations.

Entre autres, on distingue différentes sortes de charges fixes dont les loyers mobiliers et immobiliers, les redevances de crédit-bail mobilier et immobilier, les salaires et les charges sociales, les primes d’assurance, les frais postaux et de télécommunication ainsi que les honoraires de prestataires extérieures. Sinon, les charges variables sont constituées des coûts de production des produits vendus, des frais de sous-traitance, des salaires indexés sur un indicateur en rapport avec l’activité et des achats des marchandises.

Maintenant que vous savez distinguer les charges fixes et les charges variables, vous pourrez calculer la marge sur coûts variables. C’est un moyen d’estimer au préalable le chiffre d’affaires prévisionnel.



Marge sur coûts variables = chiffres d’affaires – coûts variables

Ensuite, calculez le taux de marge sur coûts variables. Pour cela, vous devrez juste rapporter la marge sur coûts variables au montant du chiffre d’affaires.

Taux de marge sur coûts variables = marge sur coûts variables/chiffres d’affaires

Et c’est ainsi que vous pourrez calculer le seuil de rentabilité :

Seuil de rentabilité = Charges fixes/taux de marge sur coûts variables

Après avoir déterminé le seuil de rentabilité, vous pourrez connaître le point mort. Celui-ci détermine le nombre de jours de fonctionnement nécessaires pour que votre entreprise soit rentable.

Point mort = seuil de rentabilité / [chiffre d’affaires / 365]

Comment améliorer le seuil de rentabilité ?

Il existe différents moyens d’améliorer le seuil de rentabilité. Ci-dessous les alternatives possibles :

  • Diminution du poids des charges fixes

Grâce à cette méthode, vous pourrez maîtriser le montant des charges fixes en différant les frais ou en choisissant des substituts moins onéreux. Vous pourrez par exemple embaucher des sortants de l’université avec de fortes potentialités à assumer les diverses responsabilités au sein de votre entreprise. Ce qui vous permettrait de payer des salaires moins chers. Si cela ne convient pas à votre type d’activités, vous pourrez par exemple embaucher des salariés expérimentés, mais domicilier votre entreprise chez vous ou louer des locaux dans un des quartiers les moins recherchés. Ce qui vous permettrait de réaliser des économies.

  • Faire recours aux charges variables

Au lieu d’assumer des charges fixes très chères, il est possible de diversifier les charges variables afin que vos coûts suivent la tendance de votre chiffre d’affaires. Ainsi, votre seuil de rentabilité va pouvoir diminuer d’où la réalisation des bénéfices beaucoup plus rapidement. Il faut toutefois tenir compte des limites de cette stratégie, car elle pourrait vous conduire à sous-traiter différentes sortes d’opérations. Ce qui pourrait mettre en danger le développement de l’entreprise sur le long terme.

  • Amélioration de la marge sur coûts variables

Cette dernière stratégie est celle qui est la plus adoptée par les entreprises. Il s’agit d’augmenter le prix de vente sans que cela puisse affecter le volume de commande. Dans ce cas-là, il faut bien savoir maîtriser la concurrence et savoir augmenter le nombre de ses clients. Sinon, il est aussi possible de négocier auprès de vos fournisseurs afin que le volume de votre commande varie en fonction du marché.




Pour conclure, le seuil de rentabilité permet d’obtenir un indicateur chiffré en vue d’améliorer les chiffres d’affaires d’une entreprise. Si vous avez réussi à dépasser le seuil de rentabilité, votre entreprise réalise un bénéfice. Si vous n’arrivez pas à l’atteindre, c’est dans ce cas-là que l’entreprise se trouve dans une situation de perte. Et si le seuil de rentabilité est atteint à l’euro près, le résultat est donc déclaré nul. Très utilisé dans la pratique comptable et permettant aux jeunes entreprises de se diriger vers la bonne voie, le calcul du seuil de rentabilité est un facteur clé de la réussite de votre business. Ainsi, sachez adopter les solutions efficaces pour améliorer votre chiffre d’affaires selon la nature de l’activité de votre entreprise et les objectifs que vous vous êtes fixés. À savoir que la qualification des charges de l’entreprise doit être déterminée d’une manière bien réfléchie.

Sources: 

https://www.compta-facile.com/calcul-du-seuil-de-rentabilite/

https://www.guide-du-business-plan.fr/comment-calculer-le-seuil-de-rentabilite-dans-son-business-plan/

https://www.l-expert-comptable.com/fiches-pratiques/comment-calculer-son-seuil-de-rentabilite.html



[Total : 1    Moyenne : 5/5]
Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

CommentLuv badge