Comment gérer son budget en couple ?

Vous venez de vous marier ou d’emménager ensemble ? C’est beau certainement, mais la vie à deux implique également des responsabilités. En effet, deux personnes différentes doivent se concerter pour que tout se passe bien. Il y a aussi le budget à mettre en place. Dépenses, économies, imprévus… comment gérer ses finances en couple ?

Gérer son budget en couple : le pot commun




La gestion du budget en couple diffère de celle des finances personnelles lorsque vous habitiez encore seul. Cela permet de dépenser moins sur les factures ou pour les achats personnels. Vous n’aurez plus à payer le loyer seul, par exemple. Vous allez pourtant engager plus d’argent dans l’alimentation, dans l’essence ou autres. Voilà pourquoi certains couples ont choisi de joindre leurs revenus et de former un seul compte.

D’autres sont plus exigeants quant au respect de leur vie privée. Ils décident de partager équitablement les dépenses en fonction de leurs revenus. La gestion n’existe donc pas à proprement parler si ce n’est pour les imprévus ou les projets en commun. Le partage équitable aide à éviter les excès, certes, mais les inconvénients peuvent être nombreux.

Tout gérer ensemble avec un compte joint

Outre les obligations légales et les droits de chaque partenaire, le budget incombe également au couple. Tous deux doivent participer pour garantir le bon fonctionnement des finances. Eh oui, lorsque l’argent est bien géré, les factures, l’alimentation, les vacances… ne posent pas problème. Vous devriez rassembler vos ressources et décider ensemble des débours. La vie en couple sera moins contraignante ainsi, et vous pourrez mieux avancer.

Cela évite aussi les soucis d’argent, souvent sources de conflits et de disputes. Vous aurez une ligne directrice à suivre, un plan de vie à deux à mettre à exécution. Les charges seront également allégées sur certains points, mais augmentées sur d’autres. Voilà pourquoi il est important de faire preuve d’honnêteté et de transparence. Ensuite, il faut préparer le budget ensemble. Cela permettra de réaliser les projets d’avenir personnels et familiaux plus rapidement.

Comment ça se passe en pratique ?

Le compte joint signifie que ni l’un ni l’autre ne dispose de la totalité du budget. Pourtant, un partenaire est chargé de l’administration. Il doit informer sa compagne de tout ce qu’il a pu faire avec l’argent et parfois faire des rapports. L’autre reste ainsi au courant de toutes les dépenses mensuelles et même journalières. D’ailleurs, ils les fixent ensemble au début du mois ou lorsque la rémunération arrive. Ce qui est très fréquent dans les couples mariés.

Il se peut également que l’autre conjoint ne connaisse rien du tout à la gestion des dépenses. Il l’a laissé à son amoureux et il a confiance en lui. Il n’a pas besoin de lui demander des comptes ni de suivre l’évolution des économies par exemple. Le responsable doit donc établir le budget seul et assurer toutes les charges de leur couple.

À noter que chaque partenaire a droit à un compte personnel fixé au préalable lors de l’établissement du budget. En effet, les cadeaux, les vêtements, les soins… restent des charges individuelles. Les finances collectives ne touchent que les médicaments, les appareils électroménagers, les meubles, etc., c’est-à-dire à tout ce qui est commun.

Il arrive aussi qu’aucune marge personnelle ne soit accordée parce que les projets communs nécessitent un gros investissement. Des vacances dans les Caraïbes ou dans le Pôle Sud, par exemple, coûtent les yeux de la tête. Il convient de faire preuve de retenue pour pouvoir économiser assez ensemble. Cette situation est donc souvent temporaire.




Les avantages

Un compte conjoint permet de :

  • renforcer le lien, la confiance et l’amour dans le couple puisque l’argent appartient aux deux époux ;
  • installer une totale transparence en ce qui concerne le revenu ;
  • s’entraider plus facilement et plus naturellement ;
  • payer les factures communes : hypothèque, abonnements TV et internet, etc. ;
  • arriver plus rapidement à concrétiser un projet ensemble : mariage, vacances, achat d’une voiture ou d’une maison, etc.

Les inconvénients

Certains ne parleront pas d’inconvénients, pourtant il faut en tenir compte avant de s’installer ensemble. Le pot commun implique que :

  • personne ne garde de l’argent sur lui si l’autre n’est pas au courant ;
  • toutes les dépenses sont pensées ensemble ;
  • aucune liberté individuelle n’est réellement acceptée puisque le budget personnel est lui-même fixé selon les dépenses individuelles : essence, encas, vêtements, forfaits, etc. ;
  • les surprises sont un peu difficiles à réaliser.

La règle de la gestion individuelle

Certains choisissent une gestion individuelle. Et il n’y a aucun souci à choisir cette option puisqu’ainsi, votre rémunération reste la vôtre. Chacun doit donc s’acquitter de sa part après chaque rémunération. L’un est chargé des courses, de l’alimentation ou des frais d’entretien de la maison, par exemple. L’autre doit payer les factures d’eau, d’électricité et de gaz. Ce qui laisse plus d’autonomie et est moins contraignant dans le sens où la responsabilité financière est partagée.

Les jeunes couples, pacsés ou en relation libre, sont nombreux à choisir cette option. En effet, l’absence d’engagement financier laisse une certaine liberté. Cela permet même d’éviter un engagement à vie à ceux pour qui ça fait peur. Beaucoup de personnes tiennent d’ailleurs à rester maîtres de leur argent, même s’ils sont en couple.

Comment faire ?

Il existe plusieurs possibilités. Mais le plus courant, c’est le partage des responsabilités et des dépenses. Chacun participe ainsi au prorata de son revenu. L’un peut donc payer 1000 euros par mois alors que l’autre n’offre que 500 euros. Eh oui, il existe toujours un compte commun, mais aucune obligation de tout donner. Ceci n’est possible que si chacun possède une activité rémunératrice.

La gestion individuelle sous-entend aussi que personne n’est au courant des revenus de l’autre. Chacun conserve sa part à sa façon. Dans certains cas, même les relevés bancaires sont laissés secrets. Mais tous deux mettent suffisamment de l’argent en commun pour assurer les dépenses conjointes. Ainsi, des règles sont établies pour que tout marche comme il faut.




Les avantages

Un partage équitable signifie que :

  • vous conservez votre mode de gestion personnelle avant la vie de couple et votre liberté financière ;
  • vous dépensez moins parce que les charges sont partagées ;
  • chacun peut faire des surprises parce que rien n’est vraiment prévu ;
  • le couple possède un compte joint et un compte personnel chacun. Les risques de se retrouver sur la panne sont évités :
  • ils peuvent se dépanner en cas d’interdit bancaire.

Les inconvénients

Ils sont assez nombreux :

  • Il faut réarranger les factures lorsqu’elles augmentent, ce qui arrive souvent. Cela peut créer des tensions parce que la sécurité professionnelle n’est plus assurée actuellement ;
  • La vie de couple ressemble à une colocation dans laquelle chacun est tenu de s’acquitter des factures uniquement ;
  • La relation de confiance est difficile à installer dans la plupart des cas ;
  • Il y a absence totale d’engagement, ce qui peut poser problème en cas de rupture ;
  • S’il y a des enfants à charge et que l’un des conjoints ne travaille pas, ceci est impossible. En fait, si l’un venait à perdre son emploi, il serait dans l’impossibilité de payer sa part.

Comment gérer son budget en couple pour moitié-moitié

Beaucoup d’amants choisissent l’option du 50-50 pour gérer leur budget. C’est plus facile dans un sens étant donné que vous partagez tout sans tout partager. Les dépenses sont divisées en deux tout comme les économies. Et même en cas d’imprévus, vous êtes sûr que votre partenaire va payer parce que c’est la règle du moitié-moitié. Dans un autre sens, vous gardez une certaine indépendance dans la gestion de vos revenus.

Le système est totalement égalitaire surtout si vous êtes très indépendants. Les féministes pourront prouver qu’elles se suffisent à elles-mêmes et n’ont pas besoin d’un homme pour vivre, par exemple. Les machos peuvent retrouver un semblant de liberté. Et tous deux y gagnent. Pourtant, ils peuvent profiter d’une vie de couple tout ce qu’il y a de plus normal.

Étant donné le vent d’indépendance qui souffle actuellement, beaucoup de familles choisissent cette option. Les avantages sont nombreux, même si quelques inconvénients peuvent venir gâcher le conte de fées. Ce système égalitaire permet à tous deux de profiter du même statut, ce qui évite les conflits ou les problèmes de domination.

À noter que le 50-50 n’est pas réalisable si l’un des conjoints ne travaille pas. Raison pour laquelle ce mode de gestion est réservé à certaines catégories de couples uniquement. En plus, comme vous allez fonder une famille tôt ou tard, il faudra revoir le système. Il ne fonctionne plus si la mère ou le père devait rester à la maison pour s’occuper des enfants.

Les avantages

  • Tout est divisé en deux, il y a donc un vrai partage équitable ;
  • Chacun participe et personne ne paie plus que l’autre ;
  • Il y a un compte joint et deux comptes individuels ;
  • Tous les deux gardent leur liberté financière, mais sont engagés dans leur relation ;
  • La confiance s’installe plus facilement.

Les inconvénients

  • Il sera impossible pour l’autre époux de payer les 50 % des charges s’il venait à perdre son travail ;
  • Il n’y aura pas de problème en cas d’interdit bancaire ;
  • Le conjoint qui gagne moins est un peu défavorisé par rapport à l’autre.

Les conseils pour éviter les problèmes de gestion du budget

Le budget familial doit être pensé à deux. Mais il ne suffit pas de mettre de l’argent dans le compte joint pour que ça marche. Il faut également communiquer, se faire confiance et s’entraider. Tout le monde le sait d’ailleurs, le couple a besoin de tout mettre en place avant d’envisager un emménagement. Comment réussir cette étape ?

En parler ouvertement

La gestion du budget nécessite des conversations à cœur ouvert avant d’emménager ensemble. Cela ne se voit pas dans les films, pourtant, c’est l’une des bases de la vie de couple. Certaines personnes ont tendance à cacher leurs revenus. Plusieurs raisons peuvent en être la cause. Mais lorsque vous allez habiter avec votre femme ou votre mari, elles doivent être mises de côté. Vous allez privilégier votre vie de famille et vos projets.

Ainsi, vous devriez discuter de la manière dont seront gérées les finances. Choisissez la meilleure option, celle qui convient à votre cas, ensemble. Sur ce point, il y aura presque toujours des discordes. Mais trouvez ensemble un terrain d’entente devant permettre une bonne entente, une bonne ambiance. Votre foyer ira mieux si vous fixez dès le départ les règles de vie et les règles budgétaires. Ainsi, vous allez surmonter ensemble les aléas de la vie et tous les problèmes pécuniaires.

Toujours communiquer

Lorsque vous aurez choisi comment gérer votre budget en couple, n’oubliez pas de communiquer entre vous. Les dépenses et les économies sont toujours conjointes. Et ce, même si vous avez opté pour le système égalitaire ou le partage équitable. Tous les amoureux ont des projets d’avenir et vous devriez investir ensemble là-dessus. La communication est primordiale également parce qu’elle évite les tensions, les malentendus et les conflits.

Mais pourquoi devrait-il y avoir de disputes ? L’argent commun n’est-il pas déjà affecté aux dépenses, ni plus ni moins ? En fait, il y aura toujours des disputes. La communication permet de contourner certains soucis et de les résoudre facilement. Mais lorsque l’un de vous chôme par choix ou parce qu’il a perdu son travail, cela va se compliquer. Pour rester en totale harmonie et sur la même longueur d’onde, vous devriez toujours discuter du budget.

Laisser une marge de liberté à tous les deux

Quel que soit le mode d’administration du budget que vous avez choisi, pensez toujours à l’autre. Laissez-lui une part de liberté financière même si vous avez décidé d’un pot commun. C’est simple, mettez-vous à sa place, alors qu’il était seul à gérer et à profiter de son argent jusque-là. Vous ne devriez pas faire obstruction à cette autonomie, même si vous êtes fou amoureux l’un de l’autre. Et en lui offrant un minimum de liberté, vous lui accordez davantage d’attention.



Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

You cannot copy content of this page