Devenir point relais particulier : quelle rémunération ?

Étant donné la situation actuelle, il ne serait pas de refus d’avoir d’autres sources de revenus pour arrondir les fins de mois. Nombreux sont les moyens qui peuvent se présenter, mais ils ont tous leurs avantages et leurs inconvénients. Le point le plus important se trouve être l’argent que l’on peut se faire. Le cas du point relais particulier sera décortiqué pour vous donner une alternative. Voisin relais ou Welcoeur, qu’en est-il réellement ? Comment en devenir un et quelle est sa rémunération ?




Devenir point relais : une rémunération bonus

Le relais particulier est une personne qu’on choisit pour réceptionner vos colis en cas d’absence. En tant que particulier, vous pouvez effectivement devenir un point relais. Il est important de noter que ce n’est pas un métier à plein temps. Vous ne pouvez pas vivre de ce que procure cette activité. En soi, elle n’offre qu’un modeste complément de salaire qui peut atteindre les 300 euros par mois quand les affaires se portent bien.

Rappelons que c’est une profession qui dispose de tout son sens pour les personnes adeptes des commandes en ligne. Il s’agit plus précisément d’une nouvelle solution de livraison permettant de faciliter la vie des acheteurs de sites e-commerce. Avec les demandes qui ont augmenté en nombre, les points relais traditionnels ne sont plus en mesure d’assurer les commandes. On sait effectivement que près de 60% des clients ayant fait des commandes ne sont pas chez eux au moment de la livraison de leurs colis. Raison pour laquelle, les particuliers peuvent le devenir.

·      Un revenu en fonction du nombre de colis

Pour comprendre ce que l’on pourrait gagner comme point relais, il faut saisir que le prix varie avec le nombre de colis que l’on peut recevoir. La capacité d’accueil étant un autre sujet dont on parlera plus tard. On notera juste que l’argent touché à la fin du mois sera directement proportionnel au nombre de colis.

Le montant par colis diffère grandement des entreprises et des sites sur lesquels vous allez offrir vos services. Vous aurez donc des prix qui pourront varier entre 50 centimes et 1,1 euro. Dans certains, il peut être égal à 40 centimes. On voit donc que la rémunération n’est pas des plus élevées et reste assez limitée. De plus, si vous recevez plus de 3000 euros par années de cette activité, vous changez de dimension et devenez un autoentrepreneur.

·      Les apports mensuels de l’activité

Les revenus mensuels que peuvent donner une telle sorte d’activité sont pour le moins grandement variables. Non seulement ils vont dépendre du nombre de colis que vous allez recevoir, mais aussi de la superficie de votre domicile. En effet, il vous faudra stocker les colis. Il est, de ce fait, essentiel d’avoir un espace assez grand pour ranger les colis et le distribuer par la suite.

En fonction de ces paramètres majeurs, le revenu moyen que l’on peut toucher est de l’ordre de 150 à 300 euros. Dans la pratique, vous allez vous même limiter les revenus dans les alentours de 250 euros pour éviter de passer au statut d’auto-entrepreneur. Là, il y aurait d’autres implications. Mais le choix ne dépend cependant que de vous. Vous pouvez déclarer vos revenus à l’administration fiscale dans ce cas.

·      Un salaire en deux temps

Il n’est pas vraiment adéquat d’user du terme salaire. Mais, ici, on veut seulement comprendre ce que vous allez gagner en offrant vos services. Si on prend l’exemple d’une personne qui a trouvé une plateforme de 1 euro par colis, on peut dire qu’elle ne va pas directement le recevoir à la réception du colis. Le paiement se fera en deux temps. La première partie se fait lors du dépôt où vous pourrez recevoir 50 % de son gain, soit 50 centimes.

La personne jouant le rôle de point de relais particulier touchera l’autre moitié de son salaire lorsqu’elle remet le colis au destinataire. Dans la pratique, la tâche peut s’avérer assez chronophage si l’on veut vraiment la rentabiliser.

·      Une entreprise chronophage

On ne s’aperçoit pas du temps que cela peut prendre au début. En effet, dès lors que l’on a encore très peu de colis à remettre, le fait d’être un point de relais n’est pas un inconvénient. Mais dans ces conditions, le montant touché à la fin du mois n’est pas intéressant. Pour avoir un revenu acceptable et plus conséquent, il faudrait multiplier les services rendus. Le total du temps à consacrer à la tâche est de 1 h à 2 heures environ dans ce cas. Une bonne dizaine de minutes pour chaque colis. Il faut donc le vouloir pour le faire.




Devenir point relais particulier à domicile : les étapes à suivre

Il est bien beau de discourir sur les bien-fondés d’une chose et sur ses bienfaits. Mais cela reste une discussion dans le vide si l’on ne passe pas sur le plan pratique. La question serait de savoir comment faire pour avoir les 250 euros par mois ?  Comment faire pour avoir 3000 euros de bonus à chaque fin d’année ? Comment devenir un point relais particulier à domicile ?

·      Les points à prendre en compte en amont

Avant de vous lancer dans l’aventure, il vous faudra prendre en compte deux points assez importants. Ils sont les suivants :

  • Votre temps libre,
  • Votre capacité de stockage.

Vos revenus dépendront de ces deux facteurs, aussi il vaut mieux être bien avertis pour éviter les mauvaises surprises.

·      La plage horaire

Pensez avant tout aux heures que vous avez, à vos heures libres pour être plus précis. Il faudra prendre deux aspects du temps : le volume et sa localisation dans la journée. Si vous avez uniquement une heure de libre, c’est très peu pratique pour les clients qui sont censés récupérer leur colis. Si vous n’êtes disponible qu’entre 9 h et 12 h le nombre de colis que vous allez recevoir ne serait pas des masses. Il faut donc agir d’une manière assez réfléchie sur ses deux aspects.

·      La superficie de stockage

Ce second facteur peut grandement servir le facteur temps. Dans le sens où si vous travaillez bien ce point, vous pouvez avoir un gain de temps considérable. Si vous avez un stockage assez grand et qui est près de la porte. C’est nettement plus simple pour vous et le client.

Cependant, si vous n’avez pas assez de places ou s’ils sont disséminés, ce sera moins pratique. La superficie totale du stockage est aussi importante à la réception des commandes de colis. L’idéale est donc de libérer un garage spacieux ou une grande salle près de votre porte d’entrée.

·      Les conditions à remplir pour avoir les revenus

Presque toute personne majeure peut s’inscrire sur les applications qui proposent ce type de service. Il est à noter que la plus grande partie du travail dépend d’une plateforme collaborative sur des applications mobiles et web, mais mobile la plupart du temps. Pour une personne retraitée qui sait utiliser son smartphone, c’est un complément de pension idéale. Aussi, les conditions suivantes sont à observer :

  • Avoir une adresse et une domiciliation fixes,
  • Être majeur,
  • Résider en France métropolitaine.

Si vous remplissez ces conditions, et que vous souhaitez devenir points de relais particulier, il vous faudra avoir quelques justificatifs attestant de votre bonne foi et de la véracité des informations que vous donnez. Vous serez tout de même en charge des biens d’autrui. Vous pourrez être amené à présenter les pièces suivantes :

  • Attestation de responsabilité civile,
  • Pièce d’identité valide,
  • Justificatif de domicile.




·      Une variation des modalités en fonction des applications

Il est à noter que pour vous inscrire, il vous faudra passer directement par la plateforme de votre choix. Et là, les modalités d’inscription peuvent être différentes. Les trois points cités précédemment restent inchangés, mais des pièces supplémentaires peuvent être demandées. Une copie des relevés bancaires peut être nécessaire dans certains cas. Dans la plupart des cas, la démarche se fait en ligne, ce qui vous évite de passer la plupart de votre temps en déplacement.

Est-il intéressant de devenir un point relais en tant que particulier ?

Avec le développement exponentiel des points de l’e-commerce, de nouveaux métiers naissent, dont le point relais. Être un dépositaire de colis semble une piste intéressante si on dispose d’un peu de créneaux. A la portée de tous, ce travail ne demande pas d’importantes qualifications, mais fait profiter de revenus supplémentaires. Avec une rémunération oscillant entre 0,30 et 0,50 euro par colis, on peut profiter d’un complément de revenu, bien que cela soit limité.

·      Le type de colis que vous pouvez prendre et livrer

Si vous usez de l’application, elle vous permet de choisir le nombre de colis que vous pouvez prendre au maximum. Le poids, la taille et le volume vous seront indiqués. Ceci étant, sur 95% des cas, la dimension des colis ne dépasse pas généralement celle d’une boîte de chaussures. Les colis peuvent provenir de différents types de site de vente en ligne.

S’il est nécessaire d’avoir l’espace requis pour le stockage, il n’est pas obligatoire qu’il soit grand. Vous pouvez tout à fait vous inscrire même avec un petit local. Il s’agit d’une mission qui peut être entreprise par un étudiant, un individu en recherche d’emploi, un retraité, etc. Si les revenus ne sont pas conséquents, elles restent toutefois utiles.

·      Dois-je payer des impôts en tant que point de relais particulier ?

Comme nous avons déjà pu l’évoquer plus haut, le métier de point relais particulier n’oblige à aucune imposition tant que les revenus ne dépassent pas les 3 000 euros par an. Dans ce cas, vous devez vous inscrire comme autoentrepreneur. Pour vous aider, l’administration fiscale met à votre portée des fiches explicatives relatives aux obligations fiscales.

·      Quelques règles à respecter pour avoir une rémunération justifiée en tant que point relais

Comme pour tous les métiers, être un point de relais en tant que particulier demande certaines exigences et imposent quelques règles à respecter. Parmi eux, vous :

  • Ne devez ouvrir le colis en aucun cas et le remettre intact et complet,
  • Devez être chez vous à l’heure convenu pour récupérer le colis,
  • Pouvez garder le colis chez vous dans un délai de 14 jours maximum et donc le rendre au transporteur passé ce délai si le destinataire ne se présente plus, etc.

D’autres exigences peuvent s’ajouter à cette liste. Avec des livraisons constantes, vous allez pouvoir profiter d’un revenu important. Si 250 euros par mois n’est pas conséquent, il vous permet toutefois de joindre les bouts.

Désormais, on choisit de plus en plus à se faire livrer par un voisin relais. C’est donc un métier qui ne chôme pas. Les raisons peuvent être nombreuses. On peut parler de ses aspects écologiques et solidaires. Aucune pression non plus pour la réception de la livraison, comme cela peut être le cas dans le style classique.



Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

You cannot copy content of this page