Les ventes aux enchères est-ce un bon plan ?

Les ventes aux enchères sont souvent perçues comme un monde vraiment à part. Beaucoup le considèrent comme de l’escroquerie, mais elles peuvent être un bon plan à condition de bien savoir s’y prendre. Les ventes aux enchères intéressent surtout les chasseurs de trésor ou les amateurs de beaux objets. Mais tous, vous avez sûrement déjà rêvé d’acheter aux enchères une œuvre exceptionnelle.

Aux enchères, vous trouverez un peu de tout : des meubles, voitures, maisons et autres babioles de valeurs et je ne parle pas des prix qui peuvent aller du simple au triple. C’est l’occasion de faire de bonnes affaires avec en bonus un spectacle toujours garanti. Actuellement, les ventes aux enchères deviennent de plus en plus ouvertes et accessibles. D’ailleurs, il est même possible de participer à des enchères en ligne. Je vous explique à travers ces quelques lignes le principe de la vente aux enchères. Comment et pourquoi peut-elle être un bon plan ?

 




Principe de la vente aux enchères

Comme son nom le sous-entend, une vente aux enchères est une vente dans laquelle la personne qui achète l’objet est celle qui propose le plus d’argent sous forme d’enchère. Tout se déroule sous les ordres du commissaire-priseur. Les objets mis en vente sont présentés les uns après les autres, puis les enchères commencent. Il revient au commissaire-priseur de fixer le prix de départ en fonction de la nature, de l’état et de la rareté de l’objet. Je vais prendre l’exemple d’une moto avec un prix de départ de 300 euros. À chaque fois qu’un potentiel acheteur lève la main, il surenchérit et le commissaire-priseur élève le prix de 50 euros. Comme je l’ai évoqué plus haut, quand il n’y a plus de surenchères, c’est celui qui a levé la main en dernier qui gagne le lot.

En règle générale, les potentiels acquéreurs peuvent voir directement les objets à travers une exposition le jour de la vente ou la veille. Ce qui veut dire qu’aucun objet ne sera plus présenté au public lors de la vente aux enchères sauf cas exceptionnels. Le commissaire-priseur ne fera plus qu’une brève présentation avant de commencer les enchères. Rater l’exposition et venir enchérir représente de gros risques. L’exposition vise à se renseigner sur l’état de l’objet, sa valeur et autre. En effet, il y a des risques que l’objet soit cassé, incomplet, voire non fonctionnel.

Pour trouver les objets et les ventes qui vous intéressent, vous pouvez consulter les annonces de ventes classées par catégorie. Je vous conseille aussi de rechercher un artiste, un style ou un objet par mot-clé. Pour pouvoir enchérir et acheter, vous devez être majeure, responsable et solvable. Mais en général, les ventes aux enchères sont publiques et tout le monde peut y assister en tant que spectateur.

Par ailleurs, les ventes publiques sont normalement soumises à des conditions générales applicables. Néanmoins, le commissaire-priseur judiciaire peut cependant ajouter des conditions complémentaires qu’il affiche sur le lieu de vente. Ces dernières indiquent les éléments particuliers à une vacation déterminée à savoir :

  • Des clauses limitatives de responsabilités sur l’état des lots,
  • Les frais de vente,
  • Les modalités de paiement,
  • Les conditions d’enlèvement des achats, etc.




Points importants à savoir sur une vente aux enchères

Avant de participer à une vente aux enchères, il y a certains éléments à connaître. Ces derniers sont importants pour éviter les déceptions éventuelles.

L’authenticité de l’œuvre est-elle assurée ?

L’opérateur de vente et son assistant sont responsables des indications qu’ils mentionnent sur l’objet mis aux enchères. Toutefois, il faut faire preuve de vigilance, car la loi prévoit que ces informations peuvent être modifiées à tout moment et parfois même à l’oral pendant la vente. Les informations portées sur les catalogues sont rigoureusement codifiées. L’indication du nom de l’auteur ou d’une époque sans autre précision veut dire que l’objet en question est authentique. Cette responsabilité procure une réelle sécurité pour l’acquéreur. D’ailleurs, celui-ci peut faire annuler la vente a posteriori s’il découvre qu’il s’agit d’un faux ou d’une copie tardive. Cependant, je souligne qu’en termes artistiques, l’authenticité n’est pas une science exacte et les avis des experts peuvent différer et changer avec le temps.

Est-il possible de changer d’avis après la vente ?

Le droit des ventes aux enchères se rabat énormément sur le droit commun de la vente et surtout sur le droit de la consommation. De ce fait, il suffit au Commissaire-priseur de dire le mot « adjugé » pour que le transfert de propriété soit confirmé. Ainsi, la personne qui a levé la main en dernier doit payer la somme afférente au prix de l’objet en question. Sauf en cas d’erreur manifeste, vous ne pouvez pas revenir en arrière. Le droit de rétractation généralement applicable aux consommateurs ne s’applique pas aux ventes aux enchères. À cet effet, il n’est donc absolument pas possible de renégocier le prix après la vente. Si l’acquéreur refuse de payer, le système de la « folle enchère » est prévu en guise de sanction.

Faut-il se rendre sur place ?

Oui ! Cela dit, les moyens pour acheter à distance sont aujourd’hui de plus en plus nombreux. Il y a les enchères par internet, par téléphone et par « ordre ferme ». Cela dit, il est tout de même recommandé aux amateurs de se rendre à l’exposition publique pour voir de près l’état de conservation des œuvres. En effet, certains catalogues ne montrent pas les accidents les plus flagrants et certaines expressions peuvent laisser survenir le doute. S’il vous est impossible de vous y rendre, le personnel des salles de vente peut vous informer par téléphone ou vous envoyer des photos complémentaires.

Peut-on tout vendre aux enchères ?

Généralement, on peut presque tout vendre aux enchères. En effet, tous les meubles neufs ou d’occasion peuvent être vendus aux enchères par un commissaire-priseur. Pareil pour les véhicules et toutes sortes de babioles. Lors d’une vente aux enchères, vous pouvez trouver :

  • Des meubles ;
  • Des objets d’art et tableaux anciens ;
  • Un mobilier design ;
  • De la maroquinerie vintage ;
  • Des bijoux ;
  • Un bien immobilier ;
  • Des voitures : occasion, de collection, utilitaire ;
  • Des équipements professionnels : outillage, matériel de BTP et de restauration, matériel informatique, etc. ;
  • Des actifs incorporels comme un fonds de commerce, une licence de taxi ou de débit de boisson, etc.




Comment placer un objet sur une vente aux enchères ?

Tout au long de votre vie, vous cumulez des objets de toutes sortes que vous n’utilisez plus. Il peut s’agir d’un tableau, d’argenterie, de meuble ou de bijoux. Si vous cherchez un moyen de vous en débarrasser tout en faisant un peu d’argent, la vente aux enchères peut être une solution rapide et efficace. Effectivement, certains objets que vous stockez au fond de votre grenier peuvent avoir de la valeur aux yeux de certaines personnes. Alors, pourquoi ne pas les mettre aux enchères ? Pour cela, il y a quelques étapes toutes simples à suivre que je vous explique ci-après.

Contacter un commissaire-priseur

Cette première étape permet de faire estimer gratuitement votre lot. Si l’objet en question est trop grand, le commissaire-priseur peut se rendre jusqu’à votre domicile ou alors vous pouvez lui amener directement l’objet à vendre. Vous pouvez également lui envoyer une photo pour qu’il puisse estimer sa valeur. Mais avant de ce faire, vérifiez bien que le commissaire-priseur à qui vous confiez l’objet est agréé par la loi.

Signer un contrat

Si le commissaire-priseur estime que votre lot a de la valeur, il vous propose alors de fixer un prix de réserve et de signer un contrat. Cela permet d’autoriser à la salle des ventes de gérer le lot que vous lui confiez. Ce contrat indique aussi les frais que vous devez verser pour laisser la salle des ventes tout gérer. Généralement, celui-ci ne représente pas plus de 20 % du montant de la vente, mais c’est un frais libre fixé par la société de vente qui pourra faire l’objet d’une négociation. Je tiens quand même à vous prévenir que les frais de transport sont souvent à la charge du vendeur, à moins que la vente aux enchères se déroule directement sur place.

Fixer un prix de réserve

Cette partie est plus difficile, même si vous avez comme appui l’estimation du commissaire-priseur. Ce dernier vous fournira une fourchette de prix. Si par exemple le commissaire-priseur vous propose un prix entre 1000 et 1500 euros pour un objet quelconque, je vous conseille de fixer le prix de réserve à 1000 euros, c’est-à-dire l’estimation la plus basse. Ainsi, vous aurez plus de chance de trouver un acquéreur.

Encaisser votre dû

Le paiement de l’acquéreur se fait une fois la vente aux enchères terminées. Après l’adjudication, l’acheteur remet un chèque contre le ticket au commissaire-priseur. Cela lui permet de retirer l’objet. Si celui-ci est solvable, le vendeur sera payé dans les deux mois qui suivent la vente.

Si l’objet n’est pas vendu ?

Si votre lot n’est pas vendu pendant la vente aux enchères, vous pouvez toujours le proposer à une nouvelle vente en baissant ou pas le prix de réserve. Je recommande cependant de le proposer à un tarif plus attractif. Il se peut aussi que le commissaire-priseur reçoive une offre après la vente. C’est ce qu’on appelle « l’after sale ». Dans ce cas, le prix de vente ne peut pas se trouver en bas de la dernière enchère fixée en salle.

Comment se passe une vente aux enchères en ligne ?

Une vente aux enchères en ligne est un moyen permettant aux acheteurs de suivre sans avoir à se déplacer le déroulement d’une vente. Pour ce faire, vous devez juste posséder une connexion internet et avoir un smartphone, une tablette ou un ordinateur. Toutefois, les ventes aux enchères en ligne, aussi appelées vente live, ont beaucoup évolué grâce à l’apparition des plateformes dédiées. Ces dernières proposent divers objets et œuvres d’art qui seront mis aux enchères et suivis par des internautes venus des quatre coins du monde voulant participer à la vente.

Les ventes aux enchères en ligne réunissent acheteurs et vendeurs sur internet dans le but d’échanger des biens et services. Le plus souvent, le propriétaire du site web, qui se charge des enchères, n’est pas le propriétaire des biens. Il s’agit plutôt de l’hôte ou du catalyseur qui fournissent la structure nécessaire pour indexer, illustrer et faire des offres d’achat et de vente sur internet.

Les procédés d’achat et de vente varient selon le modèle de marché en ligne et du type de biens vendus. Par exemple, certaines enchères se font par offre d’achat uniquement, tandis que d’autres permettent aux vendeurs d’établir leur prix. Il est aussi possible de combiner les deux formules, c’est-à-dire l’acheteur propose un prix en attendant que le vendeur accepte. D’autres s’attendent à ce que l’acquéreur précise les biens qu’il veut acheter.

Pour pouvoir mettre un objet en vente aux enchères en ligne, il suffit de trouver une plateforme dédiée à cet effet et d’y proposer votre bien. Parmi les meilleures sur le marché, il y a :

  • Catawiki : propose des bijoux, voitures anciennes, mobiliers et tableaux d’art ;
  • Ebay : propose des objets de collections, de mobilier, de l’informatique, des voitures, des vêtements, etc. ;
  • Loisirs Enchères : propose différents produits et services de loisirs ;
  • com : répertorie des milliers d’annonces de ventes aux enchères gérées par les commissaires-priseurs eux-mêmes ;
  • Auction : site de ventes aux enchères d’objets d’art et de collection.



Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

You cannot copy content of this page