Problème financier – Interdit bancaire : Comment s’en sortir ?

Être interdit bancaire est une situation embêtante qui nécessite d’être réglée rapidement. Elle survient après le rejet d’un chèque émis sans provision. Pouvant engendrer plusieurs inconvénients, il existe quand même des solutions pour s’en sortir. Quelles sont les causes et les conséquences d’une interdiction bancaire et quelle solution adopter ? Voici un article qui pourrait vous aider.



Comprendre le système d’interdiction bancaire

Être en situation d’interdiction bancaire correspond au refus de la banque à payer un ou plusieurs chèques. Cela est dû au manque d’approvisionnement dans votre compte. En règle générale, vous serez tout de suite avisé pour pouvoir régler la situation. Dans le cas où vous ne trouvez pas une solution immédiate, une procédure sera engagée d’où la déclaration d’interdit bancaire au Fichier Central des Chèques de la Banque de France (FCC). Le fichage FCC est un fichier informatique géré par la Banque de France et qui est alimenté par toutes les banques.

Ainsi, les personnes qui sont interdites de chéquier ou encore celles à qui les banques ont retiré leur carte bancaire sont inscrites dans ce fichier. En effet, le fichage FCC a été mis en place depuis plusieurs années pour prévenir les surendettements des ménages en France. À l’époque, le gouvernement a voulu gérer les problèmes d’endettement excessif d’où le fait d’alerter les gens dès les premiers signes. Ce qui les incite à maîtriser la situation bien avant qu’elle empire.

Même si une personne est fichée FCC, les banques ou les organismes financiers pourront toujours accepter d’autres moyens de paiement comme la carte de crédit. Cependant, leur utilisation est surveillée de près. De même, il est toujours de votre droit d’ouvrir un autre compte si vous le souhaitez. Au cas où vous avez un compte joint, les titulaires du compte seront concernés par l’interdiction à moins qu’une seule personne se déclare être responsable de la situation. En ce qui concerne la durée de l’interdit bancaire, il peut durer jusqu’à 5 ans, mais peut être également écourté dès que la personne concernée paye ses dettes. Dans ce cas-là, les banques impliquées vont avertir la Banque de France. À noter que c’est dans le devoir de l’interdit bancaire d’informer la banque qu’il s’est acquitté de ses dettes en envoyant un courrier.




Les causes de l’interdit bancaire

Vous l’avez sûrement pu comprendre que l’interdiction bancaire est due à l’émission d’un chèque sans provision. Cela pourrait être volontaire ou effectué par erreur. Si vous ne disposez donc pas de la provision suffisante sur votre compte, le paiement du chèque va être refusé par votre gestionnaire. Quoi qu’il en soit, les conséquences sont toujours les mêmes. L’important c’est de savoir agir à temps pour que la situation ne se prolonge pas. À part cela, l’interdiction bancaire peut concerner un cotitulaire d’un compte joint même si ce n’est pas lui qui a émis le chèque sans provision. Dans ce cas-là, il faut envoyer un courrier à la banque lui indiquant qui est le responsable. Un autre cas possible, il se pourrait que vous soyez fiché au FCC après avoir utilisé votre carte bleue d’une manière disproportionnée par rapport aux revenus qui sont domiciliés sur votre compte. Et finalement, la situation peut être provoquée suite à une décision de justice. Dans tous les cas, c’est la banque qui déclare votre interdiction bancaire par le biais d’une lettre d’injonction.

Les conséquences de l’interdit bancaire

Être interdit bancaire peut entraîner différentes sortes de situations embarrassantes. En l’occurrence, il vous serait difficile de régler votre loyer ou de faire vos courses. Ce qui serait un vrai cauchemar. En effet, vous n’aurez plus le droit d’émettre des chèques. D’ailleurs, vous devrez rendre à la banque tous les chéquiers qui restent en votre disposition. Il se peut également que votre banque retire votre carte bancaire et propose une carte bancaire à autorisation systématique.

À part les contraintes citées précédemment, la situation peut entraîner le paiement des frais. À noter que l’interdiction concerne tous vos comptes bancaires et pas seulement celui que vous avez utilisé lors de l’incident. Malgré tout cela, un service minimum vous sera quand même proposé. Ce qui vous permettra de faire des dépôts et des retraits d’espèces ainsi que d’encaisser les virements ou de payer par prélèvement.

En ce qui concerne les sanctions, la soumission d’un chèque sans provision ne peut pas entraîner des poursuites pénales à moins que la soumission du chèque sans provision soit déclarée comme volontaire. Dans ce cas-là, il peut entraîner 5 ans d’emprisonnement et le paiement d’une amende qui peut atteindre jusqu’à 400 000 €.




Ce qu’il faut faire pour régler la situation

Pour sortir de la situation, la meilleure des alternatives serait d’aller voir la banque qui vous a inscrit au FCC. D’ailleurs, elle est la mieux placée pour vous guider dans les démarches. Et puis, elle pourrait vous expliquer les raisons pour lesquelles elle vous a fiché. Sinon, votre banquier pourrait vous conseiller sur les différentes procédures possibles pour obtenir un étalement de remboursement.

Ayant géré votre compte pendant plusieurs années, il connaît votre rythme de vie, vos habitudes de dépenses ainsi que votre profil en tant que client. Vous pourrez en l’occurrence le convaincre que vous pourrez faire des efforts pour trouver une source de revenus supplémentaire ou pour trouver un travail si vous n’en avez pas. L’important c’est de se montrer crédible afin de réussir dans la négociation. Sinon, vous pourrez faire recours à un crédit à la consommation. Sachez pourtant que les taux de ces crédits sont généralement élevés. Ainsi, prenez le temps de bien réfléchir avant de prendre une décision, car si un crédit à la consommation pouvait vous aider à vous en sortir de l’interdit bancaire, il pourrait aggraver votre situation financière.

Une autre option serait de contacter la ou les sociétés auxquelles vous avez des impayés. Vous pourrez ainsi établir un échéancier d’où la possibilité de rembourser votre dette petit à petit. Sinon, vous pourrez aussi demander de l’argent à vos proches ou à un membre de la famille pour vous aider à faire face à ce moment de difficulté. Et au cas où vous vous trouvez dans cette situation après avoir accumulé un grand nombre de crédits, la solution serait donc d’effectuer un rachat de crédit. Il s’agit de vous souscrire un nouveau prêt en vue d’englober vos précédents prêts. De cette manière-là, vous n’aurez plus qu’un seul prêt à rembourser selon les mensualités qui vous conviennent.

Si vous avez en votre disposition le montant nécessaire pour vous en sortir de la situation, vous pourrez régler le bénéficiaire du chèque par virement ou en espèce. Cependant, n’oubliez pas de récupérer le chèque qui est à l’origine de la procédure d’interdiction. Lorsque votre compte est réapprovisionné, vous devrez demander à la banque de réserver la somme nécessaire pour que chaque chèque sans provision soit régularisé. Ensuite, informez chaque bénéficiaire du chèque qu’ils peuvent à présent effectuer un encaissement. De même, tenez la banque au courant pour qu’il vous retire de la liste du FCC.

Et n’oubliez pas d’envoyer des justificatifs par écrit avec accusé de réception à chaque banque où vous avez un compte. Si vous souhaitez que les choses se règlent assez vite, n’hésitez pas à vous rendre auprès de vos agences bancaires pour déposer vous-même les justificatifs tout en leur demandant d’informer la banque de France. Lorsque vous avez payé vos créanciers ainsi que les frais engendrés, le fichage devrait normalement se régler sous deux mois. Suite à l’intervention, les banques ou encore les organismes financiers ne sauront pas que vous avez été fiché interdit bancaire. Vous pourrez donc demander du crédit comme toute autre personne. Par contre, si vous ne faites rien pour s’en sortir de la situation, vous allez obtenir régulièrement des relances de vos créanciers. D’autant plus, vous aurez des frais supplémentaires à payer.

Mes conseils pour éviter ce genre de problème financier

L’interdiction bancaire est une situation qui peut vous empêcher de vivre sereinement. Pour éviter ce genre de problème, il est important d’agir avec prudence. Mon premier conseil serait de vous inciter à ne pas dépenser plus que ce que vous gagnez. Suite à une augmentation de salaire ou après avoir trouvé une source de revenus supplémentaires, la plupart d’entre nous ont tendance à multiplier les charges mensuelles et les dépenses quotidiennes. Et c’est ainsi qu’on commet l’erreur de dépenser plus ce que l’on gagne. Au cas où vous n’arrivez pas à vous en rendre compte rapidement, vous allez vous trouver dans des situations gênantes d’où l’interdit bancaire. Quelle que soit la somme que vous percevez mensuellement, sachez bien calculer le montant que vous pourrez dépenser sans oublier de mettre de l’argent de côté.

Évitez également de faire des chèques qui pourraient mettre votre compte dans le négatif. Ainsi, à chaque fois que vous devrez émettre un chèque, souvenez-vous du montant du découvert qui vous est autorisé. Je connais plusieurs personnes qui se trouvent en état d’interdit bancaire par simple imprudence. Et pourtant, cela va leur coûter des frais souvent importants et des moments perdus pour régler la situation. De même, faites attention aux dates de valeurs de vos opérations. Dans certaines circonstances, on croit que l’argent est déjà sur le compte alors qu’il n’y est officiellement que quelques jours après. Ce que je vous conseille c’est de surveiller régulièrement le solde de votre compte. Vous pourrez le vérifier sur internet ou par téléphone. En cas de doute, reportez certaines dépenses jusqu’à ce que vous soyez bien sûr que la somme d’argent est bien disponible sur votre compte.

Sinon, essayez d’optimiser votre gestion en établissant par exemple un fichier Excel qui présente votre débit et crédit. Cela vous aidera à vous rendre compte de votre réel état financier. En outre, ce genre de méthode vous permettra de mieux gérer vos dépenses. D’une certaine manière, c’est un moyen très efficace pour éviter d’abuser de sa carte bancaire.

L’interdit bancaire n’est pas forcément une situation qui résulte de votre acte. Cela pourrait arriver dans le cas où un mandataire de votre compte a fait un chèque sans provision. Pour éviter de tomber dans cette situation, choisissez bien les personnes à qui vous donnez procuration sur votre compte. Et si jamais vous avez perdu un chèque ou pire encore votre carnet de chèques, avertissez tout de suite votre banque pour éviter toutes utilisations frauduleuses.

Et finalement, lorsque vous craignez qu’un chèque soit rejeté, prenez tout de suite les devant en avertissant votre gestionnaire de compte. Ce serait le meilleur moyen de régler la situation et d’éviter qu’elle empire. À force de négocier avec lui, vous pourrez limiter les conséquences engendrées.

Dans le cadre d’un compte joint, il est important que chaque cotitulaire respecte tout ce qui vient d’être évoqué ci-dessus. Sinon, prenez le temps de discuter entre vous de l’état financier de votre compte afin de prendre les dispositions nécessaires.

 

Pour conclure, être interdit bancaire est une situation embarrassante qui nécessite d’être réglée au plus vite. Évitez donc de faire l’autruche en vous disant que ça va passer. Pour s’en sortir, discutez avec votre banquier, demandez de l’aide à un proche et approvisionnez votre compte de façon à ce que le bénéficiaire du chèque puisse encaisser ce qu’il vous doit. Et par-dessus tout, tenez votre banque informée afin qu’elle puisse vous retirer de la liste FCC. Après avoir réglé la situation, apprenez à limiter vos dépenses et essayez de bien gérer l’utilisation de vos chèques. Cela va vous aider à ne plus tomber dans la même situation et à ne plus avoir le même genre de problème financier. Et pour ceux qui partagent leurs comptes avec d’autres personnes, ayez l’habitude de discuter entre vous avant et après toutes opérations bancaires. N’oubliez pas que chacun de vos actes pourrait entraîner d’autres personnes dans des situations assez gênantes. En cas d’interdit bancaire, le responsable devrait se déclarer à la banque. Ce qui éviterait aux autres mandataires d’être victimes de ses actes. À noter que le fait d’être interdit bancaire ne vous empêche pas de changer de banque et d’ouvrir un autre compte.

Sources : 

https://ficp.tv/je-suis-interdit-bancaire-comment-sen-sortir

https://financer.com/fr/finances/sortir-interdiction-bancaire/

https://www.cnasea.fr/interdiction-bancaire

http://www.interditi.fr/faq.php?s=interdit-bancaire-comment-s-en-sortir

https://www.journaldunet.fr/patrimoine/guide-des-finances-personnelles/1201663-interdit-bancaire-duree-credit-et-decouvert/

https://forum.lesarnaques.com/banque/comment-eviter-etre-defaut-sortir-reponses-t69029.html


Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

CommentLuv badge