Comment gagner au PMU et augmenter ses chances ?

Existe-t-il des techniques fiables pour gagner au PMU ? Voilà l’une des questions qu’on s’est déjà posées en tant que bon parieur. Notons qu’il n’y a aucune formule magique pour gagner tous vos paris à coup sûr. Comment gagner au PMU ? Vous devez appliquer différentes techniques et déployer des astuces spécifiques pour y parvenir. Il peut s’agir du choix du cheval, de l’étude de l’épreuve, du pari et tant d’autres encore.

Pari mutuel urbain, tels sont les trois mots qui se cachent derrière l’acronyme PMU. Il s’agit d’une société française spécialisée dans les paris hippiques ayant pour but de promouvoir les courses de chevaux. Il existe toute une série de possibilités qu’il est essentiel de retenir pour optimiser vos chances.




1.  Connaître parfaitement les règles de base des paris hippiques PMU

Il n’est pas conseillé de parier au hasard. Les règles du paris hippiques PMU sont assez compliquées à appréhender si vous ne maîtrisez pas la question. Toutefois, il peut vous être très utile de les connaître. Il est donc très important de prendre le temps de vous renseigner sur les différentes alternatives et les angles parmi lesquels vous pouvez mener le jeu.

Si vous n’avez pas la chance de connaître une personne qui maîtrise les ficelles de jeu, Internet reste une mine d’informations qui peut vous aider. Il faut que vous preniez le temps de vous intéresser entièrement aux courses hippiques. Mais ce n’est pas tout ! Vous devez également vous pencher sur son histoire, sur les chevaux et sur les jockeys.

2.  Déterminer les différents types de courses hippiques

Quels sont les différents types de courses hippiques avec lesquels vous aurez la possibilité de parier ? Telle est la première question que vous devez vous poser. Il existe essentiellement 4 types de courses hippiques avec lesquelles vous pouvez faire des paris.

·      La course de plat

Elle concerne tout particulièrement les courses au galop. Le jeu consiste à déterminer le premier arrivé en galopant. Pour cette course, les cheveux ne seront pas mis au même niveau de départ. Le cheval numéro 01 a toujours la meilleure place. La distance que les chevaux auront à parcourir tourne autour de 900 m à 4 km. Dans la majorité des cas, elle sera fixée entre 1 km 600 à 2 km 400.

·      La course de trot attelé

Il s’agit de la course de trot la plus courante. Dans ce cas précis, le jockey ne chevauche pas le cheval, mais se trouve dans un char à deux roues qu’on appelle également par sulky. Lors de cette course, le départ se fait généralement après une petite voiture qui roule à faible allure. Elle va s’écarter de la piste une fois que les chevaux se seront lancés.

Il existe d’autres courses de trot attelé qui consistent  à faire partir plusieurs chevaux de façon simultanée sur la même ligne une fois après avoir terminé un quart de tour. La distance de la course oscille entre 1600 à 4100 m, avec des moyennes de 2100 ou 2800 m.

À noter que pour cette course, rien d’autre n’est autorisé à part le trot. Dès que le cheval galope, il sera immédiatement disqualifié.

·      La course de trot monté

Il y a aussi les courses de trot monté bien qu’elles soient particulièrement rares. Elles ont les mêmes principes et les mêmes buts que les courses de plat à la différence près que les chevaux auront à trotter. S’ils passent au galop, ils seront disqualifiés. Les distances à parcourir tournent autour de 1800 à 3000 m.

·      La course d’obstacles

Elle ressemble beaucoup à la course à plat. Toutefois, son parcours sera parsemé d’obstacles, tels que des haies, des barrières ou des bassins et les chevaux devront les franchir. Cette course prend en compte la vitesse et l’agilité des chevaux.

Connaître le type de course vous permet d’optimiser vos pronostics.

3.  Maîtriser les formules de paris PMU

Comment gagner au PMU ? Une très bonne question. Cela étant, il vous sera impossible de suivre les astuces et les techniques pour se faire sans savoir au préalable les différentes possibilités de jeu qui vous est offerte. Il y a notamment :

  • Le simple,
  • Le tiercé ou le trio,
  • Le quarté,
  • Le quinté +,
  • Le numéro Plus,
  • Flexi,
  • Tic 3,
  • La Pick 5,
  • Le Couplé,
  • Le trio,
  • Le 2 sur 4,
  • Le multi,
  • Le mini multi,
  • Le spot,
  • Le champ réduit et le champ total,
  • Formule « dans tous les ordres ».

Si certaines formules sont plus accessibles au niveau du coût, d’autres, plus coûteuses, peuvent multiplier vos chances de gagner, bien que réservées à un portefeuille conséquent.




4.  Privilégiez le pari en jeu simple pour gagner à coup sûr au PMU

Pour un choix plus avisé, spéculatif et moins taxé, il conseiller d’opter pour un seul cheval. Dans un premier temps, privilégiez le jeu simple si vous désirez gagner au PMU à coup sûr. En plus d’être le jeu le plus simple, il présente moins de risques. Ce n’est pas étonnant qu’il soit parmi les plus joués. Il est très prisé des joueurs professionnels. Effectivement, leurs gains proviennent en grande partie de ce jeu simple.

En tant que parieur qui sait saisir votre chance, vous pouvez opter pour le jeu simple placé ou le jeu simple gagnant. Quel que soit votre choix, il est tout à fait possible d’avoir votre gain avec l’un deux, et pourquoi ne pas miser sur les deux et faire votre choix suivant vos ressentis.

5.  Cerner et parier sur les bonnes courses

Parmi les astuces très simples qui vous permettent d’augmenter vos chances en PMU est de savoir choisir les bonnes courses. Cela vous permet de mieux prévenir les aléas. Vous pouvez tout particulièrement faire votre pari sur les courses de galop sur plat avec plus de 8 partants. En trot monté ou attelé, entre autres, il n’est pas rare que les chevaux soient éliminés en galopant.

Un cheval avec une cote de 5,00 ou plus est également à choisir. Vous devez effectivement analyser chaque cheval suivant son historique de gains. N’hésitez pas à opter pour des mises proportionnelles. Vous pouvez par exemple opter pour une mise de 1 € en simple gagnant et une mise de 2 € en simple placé.




6.  Savoir déterminer quel cheval va gagner

Si vous voulez savoir comment gagner au PMU, il n’y a pas en réalité 36 solutions pour y parvenir. Afin d’avoir la chance de gagner au turf, vous devez tout simplement parier sur un cheval en forme. Mais, ce n’est pas aussi simple que cela puisse paraître. Déterminer l’état physique et mental du cheval exige d’analyser sur le long et le court terme différents paramètres.

Comment choisir le bon cheval au MPU ?

Il n’y a rien d’autre de plus fiable que de vous documenter pour choisir le bon cheval. Il faut suivre les chevaux sur plusieurs courses, ce qui va vous permettre de déterminer les courses qu’un tel ou un tel cheval a gagné. Vous allez ensuite avoir la possibilité de classer les cheveux suivant des critères spécifiques :

  • Les chevaux bases, pour qualifier des étalons incontournables et solides,
  • Les Favoris, pour indiquer des chevaux comme les bases,
  • Les Outsiders qui ont généralement une cote intéressante entre 10 et 30,
  • Et les Tocards avec une cote entre 30 et 100.

Pour gagner au tiercé (dans l’ordre ou dans le désordre) par exemple, il vous faut trouver les 3 meilleurs chevaux à l’arrivée.

Déterminer le comportement du cheval durant la course

S’il n’est pas toujours pertinent de déterminer l’état de santé du cheval ou de son comportement mental, étant donné que chaque situation ne se ressemble pas, vous avez encore la possibilité d’être attentif à ses attitudes durant la course.

Vous devez par exemple savoir qu’en trot, le cheval qualifié de meilleur sera celui qui s’élance d’une ligne plus en arrière que ses adversaires. Il laissera donc une distance importante entre lui et ses concurrents. Quant au galop, dès qu’un cheval concourt avec une selle plombée, il est performant.

7.  Déployer des méthodes mathématiques pour gagner au PMU

Si vous creusez un peu, il vous sera possible de trouver des méthodes mathématiques pour gagner au PMU qui soient fiable. Elles permettent essentiellement d’analyser les résultats et de tenter d’optimiser ses chances de gagner au PMU.

Le système des paires et impaires

Vous pouvez par exemple utiliser les systèmes de paires et impairs en couplé placé. Sur une course de 10 partants, vous allez jouer tous les numéros pairs ensemble avec un ticket de couplé placé. En parallèle, vous allez également jouer tous les numéros impairs avec un autre ticket de couple placé.

Les chances de gagner au quinté

Les chances de gagner au quinté reposent également sur une probabilité que vous devriez prendre le temps d’étudier. Il s’agit d’une autre méthode mathématique pour gagner au PMU. Quelles sont les chances d’avoir l’ordre et le désordre ? On va prendre par exemple une course de 18 partants, le nombre total de combinaisons possibles va être 18 × 17 × 16 × 15 × 14. Cela fait en tout 1 028 160, ce qui peut être énorme.

Pour vous faciliter un peu la tâche, vous pouvez répertorier le nombre des partants, des ordres et des désordres. Pour 9 partants, vous avez une chance sur 15 120 pour avoir un ordre et une chance sur 126 pour le désordre. Et ainsi de suite. Comment déterminer le nombre de combinaison ? Vous allez tout simplement multiplier le nombre des partants par le nombre de chevaux à l’arrivée.

Si cela peut paraître flou et quelque peu compliqué, il est possible d’utiliser des outils d’analyse faite tout spécialement pour les parieurs sportifs, tels que le logiciel Studio Turf. Il vous permet notamment de miser sur un bon cheval.

8.  Opter pour des bonus turf et jouer gratuitement au PMU

Pour jouer au PMU, vous avez différentes possibilités. Il y a les hippodromes qui restent un lieu privilégié où on peut profiter à la fois de l’adrénaline des courses, mais qui n’est pourtant pas accessible à tous. Vous pouvez aussi vous rendre auprès des points de vente PMU proche de chez vous.

Mais plus simple encore, vous pouvez ouvrir un compte sur le site de PMU où vous êtes certainement éligible à une offre de bienvenue. Dans ce cas, vous allez profiter d’un bonus comme un pari remboursé jusqu’à un certain plafond. Dans la majorité des cas, il est plafonné à 100 euros. Un bonus qui vous permet donc de miser gratuitement. Petite astuce, vous pouvez vous inscrire sur plusieurs sites de pari hippique pour maximiser vos gains.

9.  Gestion de la Bankroll, un détail très important pour plus de gains au PMU

Un conseil simple, mais qui peut vous sauver la mise. On entend par Bankroll le capital du parieur. Ce n’est rien d’autre que l’argent que vous allez débourser pour parier. Il n’est pas toujours facile de le déterminer, surtout si on débute.

Comment déterminer son Bankroll ?

Pour cela vous avez plusieurs approches. Mais l’initiative démontre déjà que vous ne souhaitez pas sauter dans le vide. Comme on peut effectivement le croire à tort, PMU est loin d’être un simple jeu de hasard.

Le plus réfléchi, bien que cela ne soit pas toujours possible pour tout le monde, est de disposer d’un Bankroll de façon concrète. C’est-à-dire que vous allez consacrer un budget pour cela. Cette décision peut se traduire par l’ouverture d’un compte destiné tout particulièrement aux paris. Autre astuce, vous pouvez décider du montant de votre Bankroll en fonction de vos habitudes et de vos anciennes mises.

Comment bien gérer sa Bankroll ?

La gestion de la Bankroll est un détail essentiel des paris sportifs et dont vous ne devez surtout pas négliger. Pour le cas de PMU, le mieux serait d’avoir une somme minimum dans votre portefeuille de jeu et pour chaque pari, vous devez miser environ 5% de votre solde, au maximum. Bien évidemment, cette somme minimale de votre portefeuille de jeu dépendra uniquement de votre budget. La seule chose que vous devez garder en tête est que vous avez consacré cet argent pour les paris et que vous vous êtes permis de le perdre



Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

You cannot copy content of this page