Les meilleures cartes bancaires : Mon top 8 et un comparatif





Initialement, avoir un compte en banque consiste à aller physiquement constituer une longue queue dans l’établissement bancaire pour verser ou retirer de l’argent. Avec l’avancée de la technologie, la plupart de ces établissements proposent des cartes bancaires à leur client. Cette solution permet aux consommateurs d’économiser en temps, car il suffit de rejoindre un distributeur automatique pour effectuer ses transactions. Également, les commerçants et d’autres professionnels ont eu recours au paiement sans faire intervenir de l’argent liquide. Plus loin encore, des services de portefeuilles virtuels sont en demande auprès des consommateurs. Les maitres mots pour ces services sont sécurité, avantage, rapidité et assistance. Nombreux sont les services connexes proposés par les établissements bancaires pour attirer le plus de clients. Nous vous conseillons d’être très vigilant dans votre choix, car il existe des clauses difficiles à défaire en cas de problème. Dans cet article, nous allons vous dévoiler tous les aspects de ce service qui est la carte bancaire. À travers cet article, je vais vous aider à déterminer la meilleure carte bancaire adaptée à votre profil.

Qu’est-ce qu’une carte bancaire ?

Tout d’abord, intéressons-nous à cette petite pièce rectangulaire. Généralement, une carte bancaire est une carte fabriquée avec de la matière plastique. Mais au tout début de son histoire, vers 1914, Western Union a conçu sa carte en métal. Ce n’est qu’en 1967 que la carte bleue est arrivée en France. Le format standard est de 85,60 mm x 53,98 mm. Elle est équipée soit d’une bande magnétique soit d’une puce électronique qui comporte diverses informations relatives au compte et à son propriétaire. Parmi les informations figurant sur la carte, on retrouve entre autres :

  • Un numéro unique de 12 à 19 chiffres, c’est le numéro de la carte bancaire ;
  • Le nom du titulaire ;
  • Le nom de la banque ou l’établissement émetteur et son adresse ;
  • La date limite de validité ;
  • Le cryptogramme visuel.

Le logo et la dénomination de la banque émettrice sont apposés sur la carte avec le numéro (gravé en relief) de celle-ci et sa date de validité. La carte bancaire est surtout utilisée pour le retrait d’argent auprès d’un terminal de paiement électronique ou de moyen de paiement auprès d’un commerçant ou d’une boutique en ligne. Certaines cartes peuvent servir non seulement dans le pays de la banque, mais à l’international grâce aux réseaux de paiement appelé co-badgeage. À titre d’exemple, les cartes Visa, MasterCard, American Express, Diner ou JCB.




Quels sont les différents types de cartes bancaires et leurs caractéristiques ?

Principalement deux catégories de carte existent : les cartes de débit et les cartes de crédit. La carte de débit consiste à débiter (réduire) le solde d’un compte lié à chaque paiement ou retrait d’argent. On distingue :

  • La carte de débit à autorisation systématique, Toneo First Mastercard en est une ;
  • La carte à débit immédiat
  • Et la carte à débit différé (le compte est débité ultérieurement), il s’agit d’une formule dont vous devez conclure les termes avec la banque en ce qui concerne la carte et les services y afférents.

Comme son nom l’indique, la carte de débit à autorisation systématique permet un paiement avec lequel est effectuée systématiquement une demande d’autorisation et de contrôle du compte du titulaire à chaque opération. Ceci afin de vérifier si le compte est suffisamment approvisionné pour couvrir la transaction en cours. Si la provision peut couvrir la transaction, l’opération est acceptée et le montant est pris en compte dans les autres demandes d’autorisation. Dans l’autre cas, l’opération est annulée, car refusée.

La carte de débit immédiat sans autorisation systématique est une particularité pour la France. En effet, jusqu’à la fin des années 1980, les commerçants utilisaient un sabot pour les transactions mettant en œuvre les cartes bancaires. (Le sabot est un appareil ou un dispositif qui permet au commerçant, restaurant ou station-service d’imprimer le libellé de la carte de crédit sur une souche-facture.

C’est considéré comme un gage d’un règlement tardif de la facturation auprès de l’organisme financier. C’est avec cet appareil que les cartes bancaires doivent présenter l’embossage qui est le numéro en relief). Pour la demande d’autorisation, il convient d’appeler manuellement par téléphone le centre d’autorisation. Cela entraînait des coûts supplémentaires (le coût de l’appel) et le ralentissement des services lors de transaction. C’est pourquoi le débit immédiat sans autorisation systématique a été créé. Toutefois, ce type de service est limité à un certain montant.

La carte bancaire à débit différé, comme son nom l’indique, permet un paiement mensuel des transactions du mois en question. Les retraits liquides ne sont pas pris en compte dans ce cas. La carte peut comporter certains paramétrages tels qu’une politique d’autorisation systématique ou pseudo-aléatoire. Dans le second cas, l’autorisation est demandée de façon aléatoire si le montant maximum n’est pas atteint et elle est effectuée automatiquement s’il y a dépassement.

En ce qui concerne la carte de crédit, elle n’est pas rattachée à un compte courant. Elle est émise par un établissement financier et non par une banque. On distingue la carte de crédit classique et celle renouvelable. La carte de crédit classique permet le regroupement des prélèvements automatiquement de toutes vos dépenses par semaine ou par mois. Il faut tout de même faire attention de ne pas se voir rejeter les prélèvements, si tel est le cas, vous serez listé dans le FICP (fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers). Pour la carte de crédit renouvelable, on parle de revolving, la somme dépensée est remboursée par mensualités. Là encore, le défaut de remboursement entraîne le risque d’être blacklisté au FICP.

Il existe aussi des services de carte bancaire virtuelle, on parle alors de e-carte ou e-carte bleue. Pour bénéficier de ce service, il vous suffit d’y souscrire auprès de votre banque en ligne ou en agence. Ensuite, il faut télécharger le logiciel qui vous permettra de générer à chacune de vos transactions un nouveau numéro carte bleue. Cette option est très pratique pour les transactions en ligne.

En effet, lors d’un achat sur internet ou règlement de facture en ligne, il vous suffit de vous identifier sur l’espace dédié en ligne. Ensuite, il y a à noter le montant à payer et la durée de validité nécessaire pour le paiement. Il faut saisir, par la suite, le numéro virtuel de votre e-carte bleue dans l’espace de paiement de la plateforme du client. De plus en plus de Français souscrivent à ce service pour prévenir le risque de vol de chéquier ou de carte bancaire. Il s’agit d’une dématérialisation de votre carte bancaire physique.




En dernier lieu, il y a les porte-monnaie électroniques (PME) également appelés portefeuille électronique ou encore e-wallet en anglais. Ils sont assimilables à une carte de téléphone, mais réservés aux dépenses peu élevées. En effet, le premier PME est la carte prépayée qui peut stocker un certain montant d’argent sans avoir besoin d’être associé à un compte bancaire. On retrouve Skrill, UPayCard qui est un PME multidevise. Il peut s’agir aussi d’un moyen permettant de gérer des cryptomonnaies telles que Bitcoin, Litecoin, Ripple, Ethereum, Veritas ou Moneo. Il peut s’agir d’une simple carte à puce électronique sans contact et intégrée au téléphone portable. Ce système est déjà largement répandu dans le pays nippon, mais le serait bientôt en France. Dans la même famille de PME, le paiement mobile est très utilisé depuis l’année 2010. Il s’agit d’utiliser son téléphone portable pour gérer son argent. Ainsi, les diverses transactions, paiement de facture, règlement d’achat peuvent s’effectuer sans avoir besoin d’un compte bancaire.

Mon top 8 de cartes bancaires

Je vais vous présenter ci-après les cartes bancaires les plus courantes en France. Il s’agit de présenter les offres proposées par les banques classiques et les banques en ligne ainsi que les caractéristiques des services fournis.

1.    FOSFO MasterCard de Fortuneo.

La banque en ligne Fortuneo a lancé, depuis le 7 octobre dernier, sa carte FOSFO pour compléter le marché très concurrentiel de la carte bancaire. L’octroi de cette carte ne requiert aucun revenu minimum ou d’épargne. La carte est gratuite à commencer d’une opération carte par mois, si le nombre d’opérations est supérieur, il faut compter 3 euros de frais par mois. Le principal avantage est l’absence de frais quant aux paiements et aux retraits par carte bancaire n’importe où dans le monde et sans limites de montant. Jusqu’à la fin de l’année 2019, 80 euros vous sont offerts. Avec FOSOF, le plafond de paiement est de 2000 euros par semaine tandis que le plafond de retrait est de 500 euros par semaine.

2.    Carte Visa Premier de Hello Bank.

Il s’agit d’une carte haut de gamme fournie par la banque en ligne Hello Bank. Avec cette carte, vous pouvez bénéficier d’une capacité de paiement et de retrait assez élevée en France et à l’étranger. Cette carte est garantie et assurée. Aussi, vous pouvez consulter et télécharger en ligne vos notices et attestations d’assurance et préparer vos voyages rapidement. Ainsi, elle est très utile pour les personnes qui sont amenées à voyager régulièrement. Parmi les avantages procurés par ce service, il y a la garantie :

  • Annulation ou modification de voyage,
  • Interruption de voyage,
  • Véhicule de location,
  • Retard d’avion et de train SNCF,
  • Vol/perte/détérioration de bagages,
  • Retard bagages,
  • Neige et montagne,
  • Responsabilité civile à l’étranger,
  • Assistance médicale, frais médicaux,
  • Assistance aux voyageurs.

De plus, il vous est possible d’opter à tout moment pour le débit différé et ainsi maîtriser votre budget.

3.    Carte Visa Premier de Boursorama.

C’est depuis le 11 juin que Boursorama a lancé sa carte Visa premier. En souscrivant à cette carte, 80 euros sont offerts par la banque et le plafond de votre carte augmente immédiatement si vous souhaitez retirer une somme importante d’argent. Pour le plafond de paiement, 3000 euros sont prévus. Tandis que pour le plafond retrait, c’est de l’ordre de 920 euros. La technologie NFC (paiement sans contact : Near Field Communication ou communication en champ proche) est déjà disponible et peut être activée ou désactivée à volonté. Notons que cette carte est la mieux acceptée à l’étranger, notamment chez les loueurs de voitures, les hôtels et les commerçants.

4.    Carte Visa On Line de Monabanq

Monabanq compte actuellement près de 300 000 clients. L’une des particularités de cet établissement est qu’il n’exige aucun justificatif de revenu de la part de ses clients. En contrepartie, une cotisation mensuelle est requise pour un compte courant et une carte bancaire. Cette carte est idéale pour vous aider à maîtriser totalement votre budget. Le fonctionnement de ce mécanisme est simple : avant d’accepter un paiement ou un retrait, Monabanq vérifie que la somme est bien disponible sur votre compte courant. Toutes les cartes bancaires Monabanq sont éligibles au paiement sans contact dans la limite de 30 euros par transaction, car elles sont équipées d’une puce NFC, compatible avec les terminaux de paiement sans contact.

5.    E-carte bleue gratuite de Fortuneo

Presque toujours, ce service est payant. Cependant, certains établissements, Fortuneo par exemple, opèrent une petite révolution rendant ainsi accessibles d’autres formes de service. En effet, Fortuneo est la première banque en ligne qui l’a proposé en France.      L’ensemble de clients de Fortuneo peut bénéficier de l-e-carte bleue sans aucuns frais. L’e-carte bleue de Fortuneo reste très simple d’utilisation avec l’espace client en ligne.

6.    Paylib de Boursorama

Boursorama propose aussi un service virtuel de e-carte bleue, le Paylib. Paylib est un service de portefeuille électronique. Il s’agit d’un service gratuit, proposé par Boursorama Banque, entre autres établissements, qui permet le paiement sur internet depuis votre smartphone, téléphone ou votre ordinateur de bureau. Paylib vous permet de régler vos factures et vos achats sans indiquer vos coordonnées bancaires. Quelques clics suffisent pour valider vos paiements en ligne après vous être authentifié sur la plateforme et avoir indiqué les renseignements de votre transaction. En effet, le bénéficiaire de Paylib peut payer en utilisant l’application mobile Paylib ou à l’aide d’un code SMS. Lors d’une transaction sur internet, achat généralement, la plateforme en ligne du commerçant vous propose de régler votre commande via Paylib. Pour se faire, il vous suffit simplement de renseigner votre adresse e-mail et votre mot de passe enregistré lors de votre inscription au service.

7.    E-carte bleue de BNP Paribas

BNP Paribas propose le service e-carte bleue avec les mêmes conditionnalités que le service carte bancaire de Hello Bank. La e-carte bleue BNP procure à ses possesseurs une sécurité plus renforcée en ce qui concerne les achats sur internet. Parmi les avantages les plus intéressants de la e-carte BNP est la réception d’alerte sur son espace client dès l’enregistrement d’une opération d’achat ou une transaction en ligne. Il est aussi possible pour le client bénéficiaire de consulter son achat à distance. En cas de fraude, la contestation peut se faire à travers un formulaire qui est disponible sur le site de la banque BNP Paribas. Toutefois, il est requis de l’imprimer, le signer et l’envoyer au centre de gestion pour pouvoir être traité et remboursé. Généralement, un laps de temps de 48 heures après réception du document est à observer.

8.    E-carte bleue de la Caisse d’Épargne

Le plus de la E-carte bleue de la Caisse d’Épargne consiste à un service de paiement sécurisé en ligne pour un coût assez modeste.

Comparatif des cartes bancaires

Le tableau suivant présente un comparatif des différentes offres de carte bancaire et des services relatifs.

Comparatif de cartes bancaire

BanqueCarte et serviceCout débit différéCondition et coûtPlafond paiementPlafond retrait
FortuneoFOSFO MasterCardService inexistant1.200 Euros de revenus par mois2000 euros par semaine500 euros par semaine
HellobankCarte Visa PremierGratuit1 800 euros de revenus par mois3 000 euros sur 30 jours500 euros par semaine
BoursoramaCarte Visa PremierGratuit1 000 euros de revenus par mois3 000 euros sur 30 jours920 euros sur 7 jours
MonabanqCarte Visa On Line24 euros par anAucune3 000 euros sur 30 jours600 euros par 7 jours
FortuneoE-carte bleueService inexistantÊtre client de fortuneo
BoursoramaPaylibGratuitÊtre client boursorama
BNP Paribas/Hello bankE-carte bleueGratuit52 euros par an
Caisse d’ÉpargneE-carte bleue16,20 euros par an
Banque PostaleE-carte bleue13 euros par an
Société GénéraleE-carte bleue12 euros par an
Crédit MutuelPayweb Card18 euros par an

 

Nombreuses sont les offres proposées par les banques et les institutions financières. Le tout est de choisir celle qui correspond au mieux à votre besoin et à votre cas. Certains établissements incluent des services additionnels tels que des assurances, diverses assistances et couvertures en tous genres. Les cartes bancaires sont très à la mode, toutefois, elles ne sont pas à l’abri des faits divers tels que le vol physique ou le vol d’information (par duplication). C’est pourquoi la plupart des établissements bancaires proposent des cartes virtuelles. Ces portefeuilles électroniques offrent plusieurs avantages par rapport aux cartes bancaires. Entre autres, la sécurité à la fois de votre argent et vos transactions.

Actuellement, d’autres alternatives à la carte bancaire sont en cours de déploiement. À savoir, le Moneytronic, la facturation par les FAI (fournisseur d’accès internet), le Minute Pay et le téléphone surtaxé. À vous de choisir et soyez malin.


Sources :

hellobank.fr/fr/vos-cartes-bancaires/

comparateurbanque.com/boursorama/boursorama-cartes-de-paiement-et-chequier/

monabanq.com/fr/produits/compte_courant.html



Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: